.
-

Les Repues franches, recueil de petits poèmes de la fin du XVe siècle, attribués à tort à Villon, qui en est seulement l'un des acteurs. Ces poèmes sont écrits dans la forme habituelle à Villon, mais on n'y retrouve ni son esprit ni son style. Le titre, en français moderne, serait : l'Art de trouver à manger et à boire sans bourse délier. La première "repue" nous raconte comment Villon se procura un jour du poisson : il achète un panier de marée, et envoie le marchand, pour le règlement du compte, à un "penancier" (pénitencier), qu'il a prévenu d'avance qu'il allait avoir un fou à exorciser : plus le marchand réclame son argent, plus on l'arrose d'eau bénite, tour attribué à de tout autres personnages et déjà raconté au XIIIe siècle dans le fabliau des Trois Aveugles de Compiègne. La plupart des autres  "repues" paraissent aussi n'être que des remaniements de récits antérieurs. Les Repues franches sont imprimées à la suite de la plupart des éditions anciennes de Villon. 
.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.