.
-

Le Père de famille, drame en cinq actes, en prose, par Diderot, imprimé en 1758 (Comédie-Française). - Un père est resté veuf avec deux enfants, Saint-Albin et Cécile, qu'il aime tendrement, et qui méritent cet amour. Saint-Albin tombe amoureux de Sophie, jeune fille pauvre et honnête, qu'il veut épouser. Mais les préjugés du monde n'admettent pas cette union, et les préjugés sont représentés par un commandeur, oncle de Saint-Albin, qui menace de le deshériter, au cas où il persisterait dans son projet de mariage. Le père, espérant conserver l'héritage à Saint-Albin, s'oppose aussi au mariage et, s'adressant à la jeune fille elle-même, lui fait promettre de renoncer à son amour. Sophie consent à ce sacrifice, mais sa promesse ne suffit pas au commandeur, qui la fait enfermer comme prostituée. Saint-Albin maudit l'hypocrisie humaine et renie son père, son oncle, sa soeur. Il y a dans toute la pièce un étalage de sensibilité et un abus de déclamation qui la rendraient aujourd'hui insupportable. Les personnages manquent de précision et de vérité. (NLI).
.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.