.
-

Il Pastor Fido, de Guarini

Il Pastor fido, c -à-d. le Berger fidèle, est une oeuvre du genre pastoral, composée par Guarini à l'imitation de l'Aminte du Tasse. Le poète voulut fondre divers genres en un seul, et donna à son poème le nom de Tragi-comédie pastorale. II devait résulter de cet assemblage une grande irrégularité dans le plan, et de l'invraisemblance dans les détails. 

L'ouvrage est divisé en 5 actes, qui se passent dans l'Arcadie. Une peste désole le pays, et l'oracle consulté répond que les maux de l'Arcadie finiront par le dévouement d'un berger fidèle. Pour obéir à cet oracle, le poète a imaginé une intrigue trop complexe pour être expliquée ici. Le péril de mort où se trouve l'innocente Amaryllis; le généreux dévouement de Mirtil, qui s'offre à mourir à sa place, quoique les apparences la lui fassent croire infidèle; les préparatifs de ce sacrifice; les éclaircissements imprévus qui font reconnaître dans la victime le fils du sacrificateur; les interprétations prophétiques qui rétablissent le vrai sens de l'oracle et délivrent Mirtil; l'insensible chasseur Silvio qui blesse sans le vouloir d'un de ses traits la tendre Dorine, et est amené par la pitié à lui accorder un amour qu'il n'avait pu jusqu'alors sentir pour elle, tous ces ressorts appartiennent à la tragédie. 

Le sujet n'appartient à la comédie que par quelques accessoires qui pourraient en être retranchés, et à la pastorale que par la qualité des personnages, dont il serait d'autant plus facile de relever la condition qu'elle se trouve le plus souvent au-dessous de leurs sentiments et de leur langage.

Outre les imitations de l'Aminte, on trouve dans le Pastor fido de nombreux souvenirs du théâtre grec : Guarini a introduit dans son ouvrage le choeur antique, chanté avec accompagnement d'instruments. Le Pastor fido fut composé vers 1584, et imprimé en 1590, in-4°. II obtint un prodigieux succès. Malgré le manque de naturel de quelques-uns des incidents et la recherche du style, il renferme plusieurs morceaux d'une rare beauté : on y remarque une grande richesse d'imagination, surtout dans les descriptions. On lui reproche la subtilité, les sentiments alambiqués, de l'affectation dans le style, et la licence de beaucoup de passages. (E. B.).



En bibliothèque. - Le Pastor fido a été traduit dans toutes les langues de l'Europe; il en existe, entre autres traductions françaises, une de Pecquet, avec le texte italien, Paris, 1733-1759, 2 vol. in-12.
.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.