.
-

Théâtre
La pantalonnade
Il serait assez difficile de définir exactement le sens précis du mot pantalonnade. A l'origine, il s'appliquait à celles des farces de la Comédie-Italienne (Commedia dell'arte) où Pantalon, un de ses personnages favoris, joue le rôle principal. Pantalon est originaire de Venise, et parle le dialecte de cette ville; c'est un vieux docteur pédant, avare et débauché, ridicule et poltron. Son valet Arlequin le bafoue de toutes façons et, à chaque instant, le compromet dans les aventures les plus burlesques d'où il se tire toujours à son désavantage. Comme le comique de ces sortes de pièces, assez grossier et poussé à la charge, plaisait beaucoup, le nom de pantalonnades passa naturellement à toutes les oeuvres analogues, quand bien même Pantalon n'y figurait nullement. A l''Hôtel de Bourgogne, à l'Illustre Théâtre, au XVIIe siècle, Turlupin, Gros-Guillaume, Gautier-Gargouille et leurs confrères, jouaient souvent de véritables pantalonnades. Plus d'une pièce de Molière, des premières surtout, n'est pas autre chose. 

Le mot certainement ne fut guère employé officiellement, si l'on peut dire; mais dans la conversation courante, il s'appliquait familièrement à ce genre de productions où le comique, très franc et très vivant, n'est pas toujours des plus fins. Les farces au gros sel, les plaisanteries un peu lourdes, les gauloiseries, les quiproquos, les coups de bâton sont du domaine de la pantalonnade. A ce titre, Molière, tout comme les auteurs du Théâtre de la Foire, doit être cite au premier rang parmi les auteurs de pantalonnades. Ceci doit suffire à donner à ce genre, qu'il ne faut pas mépriser de parti pris, ses lettres de noblesse. Des pièces comme la Jalousie du Barbouillé, les Fourberies de Scapin, bien des scènes du Médecin rnalgré lui, de Monsieur de Pourceaugnac, du Malade imaginaire ou du Bourgeois gentilhomme, pour être signées du nom illustre de l'auteur du Misanthrope, sont d'excellentes pantalonnades, et la plupart des pièces comiques des théâtres de genre, aujourd'hui, ne sont pas autre chose. (H. Q.).

.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.