.
-

Manuscrit d'Argent, Codex argentus, ou Bible de Wulfila - Manuscrit contenant la version des Évangiles faite en langue gothique par Ulphilas (Wulfila). Il a 188 feuillets in-4°, et est en lettres d'or et d'argent sur parchemin pourpre. On suppose qu'il faisait partie d'un exemplaire pris par Childebert à Narbonne en 531. 

Déposé, à une époque inconnue, dans l'abbaye de Werden en Westphalie, où Antoine Morillon, secrétaire du cardinal de Granvelle, le découvrit, porté à Prague pendant la guerre de Trente Ans, enlevé par les Suédois lors de la prise de la ville, et envoyé à Stockholm par le comte de Koenigsmark, il passa, sept ans après, à Isaac Vossius, on ne sait à quel titre. Le comte Gabriel Magnus de la Gardie l'acheta, le fit relier en argent massif, et le donna, en 1669, à l'Université d'Upsala, où il est encore. Il se composait originairement de 320 feuillets. 
-

Le Manuscrit d'Argent (Bible de Wulfila).
Une page du Manuscrit d'Argent.

Des éditions du Manuscrit d'argent ont été publiées par François Junius, Dordrecht, 1665, et Amst., 1684, 2 vol. in-4°; par Stiernhielm, avec traduction en latin, en islandais, en suédois, en allemand, et avec glossaire, Stockholm, 1671; par Lye, Oxford, 1671 , in-fol.; et par Fulda, avec version latine, grammaire et glossaire, Weissenfels, 1805, etc.

.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.