.
-

Lévitique. - Le troisième des livres dits de  Moïse, ou du Pentateuque, ainsi nommé dans la traduction grecque de la Bible parce qu'il traite presque exclusivement des attributions, privilèges et obligations du clergé ou des lévites. Eu voici l'analyse sommaire.

Moïse, qui vient de dresser et d'inaugurer le Tabernacle au pied du Sinaï, reçoit de la divinité en ce même endroit une série d'instructions qu'il communique au peuple et spécialement à Aaron, chef du sacerdoce. Ces instructions portent d'abord sur les holocaustes, les offrandes, les sacrifices d'actions de grâces, les sacrifices d'expiation et les sacrifices de culpabilité, et sont complétées par des recommandations spéciales aux officiants (ch. I à VII). Moïse procède ensuite à la consécration de son frère Aaron, chef du sacerdoce, et à celle des fils de celui-ci. 

Le livre rapporte la façon dont Aaron et ses fils procédèrent pour la première fois aux sacrifices et le châtiment dont deux de ces derniers furent victimes pour avoir enfreint le rituel. Différentes prescriptions, spéciales au sacerdoce, sont suivies de l'ordonnance sur la distinction des animaux purs et impurs et sur les purifications exigées de la femme après ses couches, des lois sur la lèpre, sur la purification de la lèpre, sur les cas d'impureté des deux sexes, de la loi sur la fête annuelle des expiations. Le Tabernacle est désigné comme devant jouir du monopole des sacrifices, et l'usage du sang est rigoureusement interdit. Des indications sont données sur les rapprochements sexuels illicites (ch. VIII à XVIII).

 Les chapitres suivants offrent un contenu plus mélangé, au ch. XIX une série de prescriptions à la fois religieuses, cérémonielles et morales, les pénalités frappant les crimes d'impureté sexuelle et autres (ch. XX), des indications sur certaines obligations particulières aux prêtres, sur l'usage des viandes consacrées, sur le choix des victimes pour les sacrifices (ch. XXI-XXII). Le ch. XXIII contient le règlement des grandes fêtes annuelles, et les deux suivants (XXIV et XXV) des règles sur l'huile du candélabre sacré, sur les pains déposes dans le sanctuaire, sur l'application de la peine de mort par lapidation au blasphème et à certains cas, l'institution de l'année sabbatique et du jubilé cinquantenaire. Le ch. XXVI est un discours d'avertissement et de menace dans le goût du Deutéronome. Le livre semble ici terminé; mais on y a joint des indications sur les voeux et les dîmes, qui en forment le ch. XXVII et dernier. (Maurice Vernes).

.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.