.
-

Lettres à une inconnue, par Prosper Mérimée (1873). - C'est surtout par sa correspondance que Mérimée, non l'auteur, mais l'homme, nous est connu. Dans les relations sociales, il affectait une correction impénétrable. Outre l'intérêt qu'elles présentent pour la connaissance des hommes et des choses du second empire, les Lettres à une inconnue nous montrent un Mérimée presque intime. Elles embrassent une période de trente ans (1840-1871). Mérimée n'ignorait pas, sans doute, qu'un jour ou l'autre ces lettres seraient rendues publiques. Cependant, elles ont toute la sincérité de lettres familières; on y estime et l'on y aime l'homme, beaucoup plus « sensible », même à travers son ironie, que ses autres ouvrages ne nous le faisaient soupçonner.
.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.