.
-

Joconde, nouvelle racontée par l'Arioste au XXVIIIe chant de son Roland furieux. Astolphe, roi de Lombardie, prince d'une grande beauté, apprend que le frère d'un de ses gentilshommes, nommé Joconde, pourrait rivaliser avec lui et lui disputer le caeur des belles. Il le mande auprès de lui. Joconde s'arrache avec peine des bras de sa jeune épouse, qui gémit à fendre l'âme. Le lendemain, il s'aperçoit qu'il a oublié des gages d'amour qu'elle lui avait donnés. Il revient et trouve sa femme dormant auprès d'un valet. Il s'éloigne sans mot dire et se rend à la cour où sa mine désespérée fait le plus grand tort à sa beauté. Mais, bientôt, il se console en s'apercevant que la reine trompe Astolphe avec un nain. Il fait part de sa découverte au roi, et tous deux, pour se venger, s'en vont courir les aventures galantes, mettant à mal le plus de femmes possible. Un jour, ils prennent une maîtresse commune, elle trouve moyen de les tromper tous deux en leur préence. Dès lors, acceptant philosophiquement la nécessité, ils retournent auprès de leurs femmes, qui les accablent de caresses. Cette nouvelle a inspiré à La Fontaine un conte plein de fine malice.
.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.