.
-

Tables d'Héraclée. - Tables de bronze découvertes au nombre de trois, dans la première moitié du XVIIIe siècle, sur les bords du golfe de Tarente, dans le voisinage de l'ancienne ville d'Héraclée en Lucanie, et présentement conservées au musée de Naples, qui portent sur une face une inscription grecque et sur l'autre une inscription latine. L'inscription grecque, qui parait remonter à la fin du IVe siècle av. J.-C., détermine avec un grand luxe de détails les conditions de locations des terres sacrées. 

L'inscription latine donne la fin d'une loi romaine dans laquelle Savigny a reconnu la loi Julia municipalis proposée par César en l'an 709 de Rome (45 av. J.-C.) La loi comprend, dans la portion qui nous a été transmise, des dispositions relatives à la fois à la police de la ville de Rome : professiones frumentariae, entretien de la voie publique, circulation des voitures, et à l'organisation des cités de citoyens cens italique; éligibilité au décurionat et aux magistratures municipales; ce qui faisait considérer par Savigny la loi comme une lex satura proposée au mépris de la loi Caecilia Didia, tandis que Mommsen voyait son unité dans l'idée que Rome est désormais seulement le premier des municipes. 

Ses dispositions sont surtout intéressantes pour la connaissance de l'administration de la ville de Rome et du droit municipal; mais cependant le catalogue des causes d'inéligibilité fournit aussi des renseignements utiles sur certaines des institutions du droit privé auxquelles il fait allusion. (P.-F. Girard).

.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.