.
-

Harmonies (dans le titre)

Harmonies des Evangiles, titre d'ouvrages destinés à montrer l'accord des doctrines et des faits dans les livres des quatre Évangélistes. Les plus anciens de ces ouvrages sont attribués à Tatien et à Théophile d'Antioche. Eusèbe dressa ensuite un tableau synoptique des Évangiles. Nous avons de St Augustin un livre De consensu Evangelistarum. Pierre Lombard, St Thomas d'Aquin et Gerson au Moyen âge, Osiander, Jean Buisson, Calvin, Paulus et Clausen chez les modernes, se sont aussi occupés de la concordance des Evangiles.
Harmonies poétiques et religieuses, recueil de poésies par Lamartine (1830). - Elles furent composées en Italie, alors que le poète était chargé d'affaires de France à Florence. L'inspiration des Harmonies est celle du Psalmiste : ce sont des hymnes d'adoration adressés à la Divinité, pleins d'optimisme et d'enthousiasme. 

La nature, et surtout la nature italienne, y est rendue par des images grandioses et un pittoresque abondant, mais elle est toute pénétrée de l'idée de Dieu : ce sont, comme on l'a dit, « des paysages qui prient ». A force de s'absorber dans les choses, le poète aboutit à une sorte de panthéisme; mais c'est un panthéisme d'imagination qui laisse entière l'inspiration chrétienne.

Nulle part le talent facile et fluide de Lamartine ne s'est épanché plus librement que dans les Harmonies et n'a mieux donné l'impression de l'improvisation spontanée. Ce que cette poésie a parfois de vague dans le fond, d'incorrect et de monotone dans la forme, est amplement racheté par la magnificence des images, l'ampleur du mouvement, par la variété et la musique du rythme.
-

Les constellations
Là l'antique Orion, des nuits perçant les voiles, 
Dont Job a le premier nommé les sept étoiles; 
Le Navire fendant l'éther silencieux,
Le Bouvier dont le char se traîne dans les cieux,
La Lyre aux cordes d'or, le Cygne aux blanches ailes, 
Le Coursier qui du ciel tire des étincelles,
La Balance inclinant son bassin incertain,
Les blonds Cheveux livrés au souffle du matin, 
Le Bélier, le Taureau, l'Aigle, le Sagittaire, 
Tout ce que les pasteurs contemplaient sur la terre, 
Tout ce que les héros voulaient éterniser, 
Tout ce que les amants ont pu diviniser,
Transporté dans le ciel par de touchants emblèmes.
 
Lamartine (extrait des Harmonies).
Harmonies économiques, par Frédéric Bastiat (1849). - Cet ouvrage est l'ébauche, le résumé de la doctrine de Bastiat.

L'économiste pose en principe que tous les intérêts légitimes sont harmoniques et, par conséquent, qu'il faut laisser les hommes travailler, échanger, apprendre, s'associer, agir et réagir les uns sur les autres, puisqu'il ne peut jaillir de leur spontanéité intelligente qu'ordre, harmonie, le mieux à l'infini. La solution du problème social est donc dans la liberté.

Dans la deuxième partie du livre, seulement esquissée, l'auteur montre les causes perturbatrices qui paralysent l'action des lois naturelles de l'ordre social : la guerre, le mal, et il marque les rapports de l'économie politique avec la morale, la politique, la législation, la religion. (NLI).

.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004-2018. - Reproduction interdite.