.
-

Nouvelle géographie universelle, La terre et les hommes, par Elisée Reclus (1875-1891). - C'est la description d'ensemble la plus consciencieuse et la plus méthodique que la France possèdait à la fin du XIXe siècle et au début du suivant de tous les pays du monde. Poursuivie, pendant seize ans, avec l'aide de collaborateurs divers, dont l'auteur principal n'a pas dissimulé le concours, l'oeuvre est forcément, dans ses diverses parties, de solidité inégale, mais de méthode uniforme. 

S'inspirant assez directement de Karl Ritter, dont le grand souffle semble parfois traverser des pages réellement éloquentes, Elisée Reclus s'est efforcé surtout de marquer le constant rapport entre le sol, qu'il étudie scientifiquement dans sa géologie, son climat, ses ressources naturelles - à ce point de vue les derniers volumes, consacrés à l'Asie russe et à l'Amérique du Nord, sont les mieux et les plus soigneusement informés - et l'homme, différemment civilisé, dont il considère l'effort avec une large sympathie, une foi profonde et souvent exprimée dans l'avenir moral et le progrès exclusivement pacifique des sociétés. (NLI).

.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.