.
-

Epithalame, chant nuptial (du grec épi, sur, et thalamos, lit); sorte de poème composé chez les Anciens à l'occasion d'un mariage et à la louange des nouveaux époux. En Grèce, il était chanté par un choeur, soit de jeunes vierges seules, soit de jeunes filles et de jeunes garçons, avec accompagnement de danses. On le nommait aussi catakoemèse (de catakoimân, envoyer dormir). 

Les épithalames de Sappho étaient célèbres : nous n'en avons que des fragments. La 18e idylle de Théocrite est un Epithalame en l'honneur de Ménélas et d'Hélène. Dans Catulle, il y a un beau chant nuptial en l'honneur de Julie et de Manlius, et l'Epithalame de Thétis et de Pélée. Chez les Hébreux, le 44e psaume de David et le Cantique des cantiques passent pour être des épithalames.

Parmi les modernes, Buchanan, Ronsard, Malherbe, Scarron, Marini, se sont distingués dans ce genre de composition. Aujourd'hui, on ne trouve plus guère de chansons de noces que parmi les habitants des campagnes. (P.).

.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.