.
-

Cligès ou Cliget, un des romans de la Table ronde. Alexandre, fils d'un empereur de Constantinople, se rend à la cour du roi Artus pour se faire recevoir chevalier, épouse Soeur-d'Amour, une des filles de la reine Genèvre, et en a Cligès. Pendant ce temps, l'empereur étant mort, un traître répand le bruit qu'Alexandre a péri dans un naufrage; les barons proclament Alis, frère de ce prince. L'imposture est bientôt découverte; on convient qu'Alis ne se mariera jamais, et que Cligès sera son héritier. Malgré son serment, Alis demande la main de Fenice, nièce de l'empereur d'Allemagne. Cligès s'éprend pour cette princesse d'un amour qu'elle partage, et, après avoir été en Bretagne à la cour d'Artus, afin de parfaire son éducation de chevalier, il enlève Fenice. Rien ne trouble le bonheur des amants pendant deux années. Mais un seigneur, égaré à la chasse, les découvre dans le château où ils se cachaient; l'empereur les fait poursuivre; ils se réfugient en Bretagne d'où, après la mort d'Alis, ils viennent régner à Constantinople.

Ce roman en vers est l'oeuvre de Chrétien de Troyes, qui vivait au XIIe siècle; la Bibliothèque nationale de Paris en possède plusieurs manuscrits. (H D.).



En bibliothèque - L'Histoire litt. de la France, t. XV.
.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.