.
-

Les Bourgeois de Molinchart, roman de Champfleury (1855). L'auteur y met on scène une série de personnages ridicules : vieilles filles acariâtres, avoués grotesques, archéologues tombés en enfance, au milieu desquels est obligée de vivre une jeune femme belle, sensible et spirituelle, qui a eu le malheur d'épouser un mari aussi épais de corps que d'esprit, et pour lequel tout ce qui fait son charme est lettre close. Tout se ligue contre sa vertu la stupide conduite de son mari, les vexations quotidiennes que lui inflige sa belle-soeur, bigote jalouse, aux yeux de laquelle elle a volé l'héritage que lui aurait laissé le frère, s'il était resté célibataire. La jeune femme finit par succomber. Les hésitations, les combats, les chutes, les remords de cette âme fière et fragile sont retracés avec un art tout à fait délicat. Deux parties marchent ainsi de front dans ce livre : le draine et la caricature, le développement d'une donnée touchante et un tableau quelque peu chargé des moeurs bourgeoises en province. (NLI).
.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.