.
-

Bibliographie

Une bibliographie (du grec biblion, livre, et graphô, j'écris) est la description ou science des livres. Chez les anciens Grecs, bibliographe était synonyme de copiste. Après l'invention de l'imprimerie, quelques imprimeurs prirent ce nom; on le donna ensuite aux connaisseurs et déchiffreurs d'anciens manuscrits, et c'est depuis le milieu du XVIIIe siècle qu'il a pris sa signification actuelle. On distingue la Bibliographie pure ou littéraire, et la Bibliographie appliquée ou matérielle. La première envisage les livres sous le rapport de leur contenu, de leur sujet; elle s'adresse au savant : la seconde les envisage sous le rapport de leurs qualités extrinsèques, de leur reliure, de leur rareté, et de toutes ces circonstances qui en font la valeur aux yeux du libraire ou de l'amateur; elle forme les bibliothèques et les catalogues; elle apprend à distinguer les éditions correctes ou fautives, complètes ou incomplètes, originales ou réimprimées, légitimes ou contrefaites; elle dévoile les anonymes et les pseudonymes.

Le premier livre de bibliographie fut composé par Conrad Gessner au XVIe siècle : ce savant embrassait dans son plan toutes les sciences, tous les temps et tous les pays. Depuis Gessner, les livres se sont tellement multipliés, que les bibliographes ont dû se restreindre à certaines contrées, à certaines époques, ou bien encore à une science spéciale. (C. de B).

Bibliographie pure
Comme ouvrages de bibliographie pure, nous citerons, pour l'Allemagne : l'Allgemeines Repertorium der literatur d'Ersch, 8.vol., Iéna et Weimar, 1793-1809; le Handbuch der Deutschen literatur, du même auteur, 4 vol., 3e édition, 1840; l'Allgemeines bibliographie für Deutschland, qui paraît depuis 1836; le Leipziger Repertorium der Deutschen und Ausloendischen literatur, fondé en 1818 par Beck, continué en 1833 par Poelitz et depuis 1834 par Gersdorf.

Pour l'Angleterre : le Bibliographer's Manual de Lowndes, 4 vol., Londres 1834; The publisher's circular and general record of British litterature, et le Monthly list of new books, commencés en 1838.

Pour la Belgique : la Bibliographie de Belgique de Mucquardt, 1838.

Pour le Danemark : Dansk bibliographie de Hoest, 1843.

Pour l'Espagne : la Bibliografia de España et le Boletin bibliografico, 1840.

Pour la Hongrie : un très bon Catalogue de tous les ouvrages hongrois, publié à Pesth par le comte Zechenyi, 1799-1807; le Honi irodalmi Hirdelae de Eiggenberg, 1843.

Pour l'Italie : la Bibliografia ragionala della Toscana de Moreni, 1805; les Serie de Testi de Gamba, 4e édition, Venise, 1839; les Serie degli scritti impressi in dialetto Veneziano du même auteur, Venise, 1832; la Collezione delle opere in dialetto Napoletano de G. di Simone, 3 vol., Naples, 1826; la Bibliografia italiana, 1828, etc.

Pour la Russie : la Bibliographie russe de Sopikoff, 5 vol., St-Pétersbourg, 1813-1821.

Pour la Suède : Svensk bibliographi, 1829; Svensk Litteratur Bulletin, 1844 et suiv.

Pour la Turquie : le Bibliographical Dictionary de Hadji-Challa, traduit par Flugel, Londres, 1815-50.

Pour la France : la Bibliothèque parisienne et la Bibliothèque française du P. Louis Jacob, l'auteur du Traité des plus belles bibliothèques publiques et particulières; la France littéraire, de Quérard, 1837-40, 10 vol.; la Littérature française contemporaine, du même auteur, 1842 et suiv.; la Bibliographie générale de la France, ou Journal de la Librairie, dont on doit l'idée à Beuchot, et qui paraît toutes les semaines depuis 1812; la Bibliothèque française de Lacroix du Maine, dont, au XVIIe siècle, Rigolet de Juvigny donna une édition nouvelle; la Bibliotheca Bibliothecarum du P. Labbe, revue par Ant. Teissier, Genève, 1786, in-4°; la Bibliothèque historique de la France du P. Lelong, publiée d'abord en un vol. in-fol., augmentée par Fevret de Fontette et publiée en 5 vol. in-fol., Paris, 1758.

Bibliographie spéciale
Comme ouvrages de bibliographie spéciale à certaines sciences, nous citerons : les Lettres sur la profession d'avocat et Bibliothèque choisie des livres de Droit de Camus, nouvelle édition par Dupin, Paris, 1832, 2 vol.; la Bibliographie astronomique de Lalande, Paris, 1803, in-4°; le Thesaurus litteraturae botanicae de Pretzel Leipzig, 1847; la Bibliotheca medico-historica de Chouland, Leipzig, 1842; le Manuel de bibliographie classique de Schweigger, 3 vol., Leipzig, 1830-1844; le Manuel de littérature théologique de Winer, 2 vol., Leipzig, 1837 - 1840; l'Exposition de la littérature musicale par Becker, 2 vol., Leipzig, 1836; le manuel de littérature jurisprudentielle de Schletter, Grimma, 1843; la Littérature des Grammaires et des Dictionnaires par Water, 2e édition, Berlin, 1847; la Littérature du jeu des échecs, par Schmid, Vienne, 1846; la Bibliotheca scotico-celtica de, Reid, Edimbourg, 1834; la Bibliotheca judaïca de Furst, Leipzig, 1850, 3 vol.; la Bibliographie biographique d'Oettinger, Leipzig, 1850; les Archives historiques, du même auteur, Karlsruhe, 1841 et 1859; la Bibliographie parémiographique de Duplessis, Paris, 1846; la Bibliothecae sanscritae specimen de Gildemeister, Bonn, 1847; la Bibliothèque sacrée du P. Lelong, 1709, 2 vol. in-8°; la Bibliothèque latine de Fabricius, la Bibliothèque arabe de Schnurrer, la Bibliothèque orientale de Hottinger, etc.

Bibliographie appliquée
Il faut ranger dans le domaine de la bibliographie appliquée les recherches et les catalogues qui concernent les livres rares, les incunables, les éditions princeps, les ana, les impressions provenant des presses célèbres. Les plus remarquables ouvrages de bibliographie appliquée sont : les Annales typographici de Panzer, 11 vol. in-4°, Nuremberg, 1792-1803; les Annales typographici ab artis inventae origine de Maittaire, 11 vol. in-4°, La Haye, 1719; le Repertorium bibliographicum de Hain, 2 vol., Stuttgart, 1826-31; la Bibliothèque curieuse, ou Catalogue raisonné des livres rares, de David Clément, 9 vol. in-4°, Göttingen, 1750-60; le Dictionnaire typographique, historique et critique des livres rares, singuliers, estimés et recherchés, par Osmont, 1768, 12 vol. in-fol.; le Dictionnaire bibliographique, historique et critique des livres rares, précieux, singuliers, curieux, estimés et recherchés, soit imprimés, soit manuscrits, avec leur valeur, par l'abbé Duclos, et le Supplément, par Brunet, 1790-1802, 4 vol. in-8°; le Dictionnaire bibliographique choisi du XVe siècle, ou Description par ordre alphabétique tique des éditions les plus rares et les plus recherchées, par de La Serna-Santander, Bruxelles, 1805, 3 vol. in-f°; le Dictionnaire des ouvrages anonymes et pseudonymes de Barbier, 4 vol., 2° édition, Paris, 1826-28; le Dictionnaire critique; littéraire et bibliographique des principaux livres condamnés au feu, supprimés ou censurés, de Gabriel Peignot, 1806, 2 vol. in-8°: l'Essai bibliographique sur les éditions des Elzeviers les plus précieuses, par Bérard; la Bibliographie instructive de Debure, 7 vol., Paris, 1763-1768; le Manuel du libraire de Brunet, 5e édition, Paris; 1860 et suiv., 6 vol. gr. in-8°, ouvrage excellent, et qui a servi de base à l'ouvrage d'Ebert, Allgemeines Bibliographisches Lexicon, 2 vol., Leipzig, 1821-1830. (A19).



En bibliothèque - II faut consulter, pour l'étude de la bibliographie : l'Introduction à la connaissance des livres, par l'abbé Denis, 2e édition, Vienne, 1795-6, 2 vol. in-4°, en allemand; le Dictionnaire raisonné de bibliologie de Gabriel Peignot, 3 vol., Paris, 1802-04; le Cours de bibliographie, d'Achard, 3 vol., Marseille, 1807; le Nouveau Dictionnaire Portatif de bibliographie de Fr.-Ig. Fournier, 1 vol. in-8°, 1809; la Nouvelle Bibliothèque d'un homme de goût, par Barbier, Paris, 1808-10, 5 vol. in-8°.
.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.