.
-

Le terme avant-propos ne diffère du mot préface que par la forme, et par son origine qui est purement française, datant du XVIe siècle, selon Pasquier, tandis que préface a été emprunté au latin (praefatio, formé de prae, avant, et fari, parler). Comme ce dernier mot, il désigne un discours plus ou moins étendu que l'on met en avant d'une composition longue, difficile, ou compliquée, pour en faciliter l'intelligence, ou en expliquer le dessein. Tel est l'avant-propos qui commence le Discours sur l'Histoire universelle de Bossuet. Quelquefois l'avant-propos vient après une longue introduction, comme dans l'Essai sur les mesure et l'esprit des nations, par Voltaire. Dans la 2e édition du Rapport sur les Pensées de Pascal, Cousin a joint à l'avant-propos mis en tête de la première une préface qui n'est que le développement et la justification de cet avant-propos. (P.).
.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.