.
-

Analytiques (du grec analytica), nom donné par les commentateurs du IIe siècle aux deux traités d'Aristote sur le Syllogisme et sur la Démonstration. Ce nom convient surtout aux Premiers Analytiques, qui contiennent effectivement l'analyse ou résolution du syllogisme dans ses éléments fondamentaux. Il est moins juste en ce qui concerne les principes généraux de la démonstration, exposés dans les Derniers Analytiques. Les Premiers et les Derniers Analytiques forment la 3e et la 4e partie de l'Organum d'Aristote, où ils sont précédés des Catégories et de l'Herméneia ou Interprétation, et suivis des Topiques et de la Réfutation des Sophistes.


En bibliothèque - Les Analytiques, objet d'innombrables commentaires dans l'Antiquité, au Moyen âge, et à l'époque de la Renaissance, ont été publiés en français au 19e s. avec des notes perpétuelles par Barthélemy Saint-Hilaire, dont on consultera aussi utilement le savant Mémoire : De la Logique d'Aristote, 2 vol. in-8°, Paris, 1839.

A l'exemple d'Aristote, Kant a donné le nom d'Analytique transcendantale à cette partie de la Critique de la Raison pure qui a pour objet, comme il le dit lui-même, "la décomposition de toute notre connaissance à priori dans les éléments de la connaissance de l'Entendement pur". L'Analytique transcendantale comprend à ce titre l'Analytique des Concepts et celle des Principes. B-E.

.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.