.
-

Tables d'Abydos. - On nomme ainsi deux pierres offrant deux séries de noms de rois d'Égypte trouvées à Abydos, et qu'utiliseront Champollion et Lepsius pour ébaucher un classement des dynasties, qui pouvait enfin être comparé aux indications données par Manéthon. La première en 1817 (ou 1818?) par J.-W. Bankes sur le mur d' une chambre du temple de Ramsès Il. Elle contient, en 26 bandes verticales, une table généalogique de rois antérieurs à Ramsès III, prince de la XVIIIe dynastie, à qui ce temple était dédié. 


La première table d'Abydos.

Le commencement manque; mais on remonte de ce prince au moins jusqu'aux rois de la XVIe  dynastie. A la fin de chaque colonne revient le nom de Sésostris, comme pour indiquer sa supériorité sur tous ceux qui ont gouverné l'Égypte. Dessinée par Cailliaud en 1832 (le dessin a été donné par Champollion dans sa 2e lettre à M. de Blacas), cette inscription fut détachée du mur par Mimaut consul de France à Alexandrie, après la mort duquel le British Museum en fit l'acquisition. Le Journal des Savants (mars 1845) en a publié une copie.

La seconde a été découverte dans les fouilles du grand temple, celui de Séti Ier, par Mariette en 1864. La lacune laissée par la première table fut comblée par la découverte de celle-ci. Elle contient 76 noms, depuis ceux des rois de la première dynastie. Elle a été particulièreinent étudiée par Th. Devéria dans la Revue archéologique (décembre 1864) et publiée par E. de Rongé dans son mémoire sur les Six premières dynasties. (A19).

.


Dictionnaire Le monde des textes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.