.
-

 
Le sujet
Le sujet est l'un des termes essentiels de la proposition. Les grammaires élémentaires n'en donnent généralement pas de définition et se bornent à indiquer un moyen pratique de le reconnaître, en disant que c'est le mot qui répond à la question Qui est-ce qui? posée devant le verbe. Quand on le définit, c'est de deux façons : 
1° Le sujet est le mot qui signifie la personne ou la chose, dont on parle - définition abstraite et philosophique, donnée par Port-Royal, Beauzée, etc.

2° Le sujet est le mot qui signifie la personne ou la chose qui, suivant que le verbe est à la voix active ou à la voix passive, fait ou subit l'action du verbe - définition plus exacte au point de vue grammatical et plus conforme à la manière de signifier du verbe.

La fonction de sujet appartient essentiellement au substantif, nom ou pronom; mais tout mot pris substantivement, une proposition même, peuvent servir de sujet. Le sujet détermine l'accord du verbe en personne et en nombre (dans certaines langues en genre), et l'accord de l'attribut en genre et en nombre. Sa fonction est marquée : soit par la forme du mot, comme en sanscrit, en grec et en latin, où le sujet d'un verbe à un mode personnel est au nominatif; soit par sa place dans la proposition par rapport au verbe, comme en français dans la plupart des cas ; soit par l'un et l'autre de ces procédés en même temps, comme en allemand et en français avec certains pronoms (je, tu, il, on); soit même, ce qui est le seul moyen d'expliquer en français certaines constructions inverses, par la suite des idées.

On distingue quelquefois du sujet grammatical, qui commande l'accord du verbe, le sujet logique, c.-à-d. un mot qui, tout en étant complément, désigne la personne dont l'action émane en réalité. (Paul Regnaud).

.


[Histoire culturelle][Langues][Littérature]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.