.
-

Sophisme de la cause, sophisme qui consiste à prendre pour cause ce qui n'est pas cause. Ainsi, les anciens physiciens expliquaient l'ascension de l'eau dans un tube privé d'air, en disant que la nature a horreur du vide. Expliquer, comme les premiers philosophes de la Grèce, l'origine de toutes choses par l'eau, l'air, le feu ou la terre, c'est prendre la condition matérielle; du monde pour la cause de sa formation. Attribuer, comme les astrologues  (Astrologie); les inclinations d'un humain ou les événements de sa vie à l'influence de l'astre sous lequel il est né, ou bien, comme les philosophes sensualistes, mettre dans la sensation le principe de la connaissance, et la cause de la sensation dans l'ébranlement nerveux qui la précède, c'est faire des sophismes de la cause. Les païens attribuaient tous les maux de l'Empire romain à l'établissement du christianisme; St Augustin, dans la Cité de Dieu, réfute ce sophisme, en prouvant que les mêmes maux avaient déjà affligé le peuple romain avant la naissance de Jésus. (H. D.).
 
.


Dictionnaire Idées et méthodes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.