.
-

Solide. - En géométrie , on désigne assez généralement sous le nom de solides les figures occupant une portion déterminée de l'espace. Plus spécialement, les anciens auteurs semblent avoir appliqué ce mot aux polyèdres. Quant à l'expression de solidité, elle se confond sensiblement avec celle de volume, qui vaut mieux. En mécanique, on considère des corps affectant exactement les formes des figures géométriques de l'espace, mais que l'on considère comme composés de points matériels; on admet en outre que les différentes parties composant ces corps restent à des distances mutuelles, constantes, les unes des autres; et l'on donne à ces corps le nom de solides invariables ou indéformables. De pareils corps n'existent pas dans la nature, mais pour certaines applications, les questions traitées rationnellement sur les solides invariables se rapprochent assez de la réalité des faits pour que les résultats aient une valeur. 

Le plus souvent, néanmoins, il est nécessaire de ne pas s'en tenir à cette première approximation, et c'est pour cela que la mécanique des solides naturels est ensuite spécialement étudiée; mais il est juste de reconnaître que pour constituer (dans notre cerveau) ces solides naturels, nous sommes forcés de recourir à des hypothèses fournies par l'expérience ou l'observation, et qui nous paraissent plausibles, mais qui sont généralement encore bien éloignées de la réalité. C'est la seule manière d'aborder les problèmes mécaniques que nous présente la nature. Là, comme partout, nous nous dirigeons vers la vérité relative; nous le faisons par une suite d'approximation: successives, et les hypothèses qui ont ainsi permis uns telle constitution des sciences doivent être considérées comme autant de bienfaits. (C.-A. Laisant).

.


Dictionnaire Idées et méthodes
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.