.
-

Soie (zoologie). - La matière filamenteuse que désigne ce nom et que l'on tisse pour fabriquer des étoffes estimées, est fournie par un Insecte lépidoptère connu sous le nom vulgaire de ver à soie, et que Linné a nommé Bombyce du mûrier (Bombyx mori). Ce papillon n'est pas le seul dont la chenille sécrète de la soie pour se former une coque résistante et perméable au moment où elle va se transformer en chrysalide. Loin de là, ce fait s'observe chez tous les bombycites et chez beaucoup d'autres Lépidoptères; d'autres insectes encore parmi les Coléoptères, la plupart des Hyménoptères et plusieurs névroptères présentent le même phénomène. Il est aussi des insectes qui emploient la soie qu'ils produisent à former une espèce de nid pour leurs oeufs.
Soie (zoologie).  - On donne encore le nom de soies à des poils rigides, brillants et relativement assez gros, que l'on observe chez divers animaux. On rencontre des Mammifères qui, comme le sanglier, les fourmiliers, etc., portent des soies dans leur pelage, tantôt sur tout le corps, tantôt sur le dos, le cou ou la queue

Des larves d'insectes, des Insectes parfaits portent fréquemment des soies en certains points de leur enveloppe. 

Ce sont des soies d'une configuration compliquée qui arment les pieds membraneux de beaucoup d'espèces d'Annélides.

Soie (botanique).  - Par imitation du langage adopté en zoologie, les botanistes nomment soies les poils raides et isolés que l'on voit souvent au sommet des feuilles. - On appelle encore soie le pédoncule filiforme qui soutient chez les mousses l'organe. nommé urne.
.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.