.
-

Sclérenchyme (botanique). - Ce terme désigne un tissu végétal formé de cellules à parois épaissies. Elles sont ordinairement très allongées, terminées en pointes aux deux extrémités et prennent alors le nom de fibres. Les fibres sont tantôt isolées par petits groupes, comme dans le liber du nérion ou laurier-rose, de la fraxinelle, du cannelier de Ceylan, ou bien, ce qui est plus ordinaire, elles sont associées pour former des faisceaux fibreux. 

Au point de vue chimique, elles se rapportent à deux types principaux. Les unes offrent une paroi cellulosique, elles sont souples et résistantes, ce qui en fait d'excellents textiles. Le second type comprend les fibres à paroi lignifiée et, par suite, plus ou moins rigides.

Le sclérenchyme peut aussi se présenter sous forme de cellules courtes, de diamètres à peu près égaux, qui ne diffèrent du parenchyme ordinaire que par leur membrane épaisse, leurs ponctuations canaliculées et par l'absence de contenu vivant. La cavité de ces cellules est presque entièrement comblée par l'épaississement de la paroi. Elles se rencontrent, soit isolées dans les parenchymes ordinaires, soit associées en nodules, comme dans les poires pierreuses, soit en couches continues, comme dans le noyau des fruits. (Dr L. Laloy).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.