.
-

Les Sauriens
La classification des Sauriens
Bien qu'au premier abord fort homogènes, les Sauriens peuvent être divisés en un certain nombre de familles bien distinctes. Le tableau ci-dessous présente une classification simplifiée de ce groupe de reptiles (super-familles en bleu; familles en vert; genres en marron; espèces en orange) :
 
Iguanoïdes
Ce sont des reptiles qui ont le corps couvert de lames ou écailles cornées, sans écussons osseux, ni tubercules enchâssés, sans grandes plaques carrées sous le ventre, dont le dessus de la tête n'est pas recouvert de grandes écailles polygones; les yeux sont garnis de paupières mobiles, et les doigts sont libres, distincts, tous onguiculés. Les Agamidées sont acrodontes, c'est-à-dire que les dents sont soudées au bord de là mâchoire, qu'elles semblent continuer, tandis que chez les Iguaniens les dents sont pleurodontes ou disposées latéralement au bord de la mâchoire, absolument comme des pieux fichés le long d'une palissade.
Iguanidés
Le corps est couvert de lames ou écailles cornées sans écussons ni tubercules enchâssés, sans grandes plaques carrées sous le ventre. Autres caractères : une crête saillante sur le dos ou sur la queue; des dents disposées tantôt dans une alvéole, tantôt soulevées au bord libre des os; une langue libre à sa pointe, épaisse, fongueuse ou veloutée ne rentrant pas dans un fourreau; des yeux garnis de paupières mobiles, et des doigts libres, distincts tous onguiculés.
Iguaninés
(Iguanes)
Iguana : Iguane tuberculé (Iguana tuberculata), I. Iguana (Iguane commun).


Amblyrhinchus : A. Cristatus
(Amblyrihynque à crête, Ighane marin des Galapagos);


Conolophus : C. subcristatus (Ablyrihynque subcrété, Iguane terrestre des Galapagos)


Cyclura : C. lophoma (Cyclure lophome); C. cornuta (Cyclure rhinocéros)..


Autres genres : Ctenosaura; Brachylophus, Dipsosaurus; Sauromalus.
Corytophaninés Basiliscus : B.americanus (Basilic à capuchon)


Autres genres : Laemanctus, Corythophanes.
Phrynosomatinae Phrynosoma : Phrynosome orbiculaire (P. orbiculare); P. mcallii..


Autres genres : Callisaurus, Cophosaurus, Holbrookia, Petrosaurus, Sceloporus, Uta, Uma, Urosaurus, Sator.
Polychrotinés Anolis : A. principalis (Anolis à gorge rouge); Anolis caronilensis (Caméléon américain); A. equestris (Anome chevalier)..


Autres genres : Chamaeleolis, Norops, Leiosaurus, Phenacosaurus, Polychrus, etc.
Autres familles : Tropidurinés; Crotaphytinés (Crotaphytus collaris, Lézard à collier); Hoplocerninés; Liolaminés; Oplurinés.

Acrodontes
Les dents sont implantées sur le bord libre de la mâchoire supérieure (s'opposent aux Pleurodontes).
Agamidés
Agaminés

Agama : A. colonorum (Agame des colons); A. Agama (Agame Domestique).

Acanthocercus : A. atricollis; A. Zonurus (Zonure).

Autres genres : Phrynocéphalus; Laudakia (Stellion); Istiurus; Trapelus; Coryphophylax; etc.


Draconinés

Draco : Draco volans (Dragon volant de Malaisie)

Calotes : Calotes versicolor (Galéote changeant).

Chlamydosaurus : Chlamydosaurus kingii (lézard à colerette).

Acanthosaura : A. capra (Dragon cornu des montagnes); A. armata (Agame des montagnes).

Sitana : S. ponticeriana.

Autres genres : Japalura; Pseudocalotes; Gonocephalus; Ceratophora; etc.


Autres familles

Amphibolurinés (Moloch horridus = Diable herrisé), Hydrosaurinés, Leiolepinés, Uromastycinés (Fouette-Queue).

Caméléontidés
(Caméléons) 
Ils se caractérisent essentiellement par leur langue projectile, cylindrique, vermiforme, terminée par un tubercule mousse et charnu, par leurs doigts réunis en deux paquets inégaux à chaque patte, par leur corps couvert d'une peau chagrinée, et par leur queue conique et prenante.
Chamaeleo : Ch. vulgaris (Caméléon commun); Caméléon à cape; C. du Sénégal; C.panthère, C. nason; C. à nez fourchu; C. de Parson; C. trilobé, etc.


Autres genres : Trioceros, Rhampholeon, Bradypodion, Brookesia, Calumna, Furcifer, Kyniogia, etc.
Scléroglosses
Amphisbaenia
Les Amphisbéniens sont seuls parmi les Sauriens actuels à avoir une cloison interorbitaire osseuse; il n'y a pas de columelle pour soutenir les os du crâne, qui sont solidement et fermement unis entre eux. Le corps est allongé, serpentiforme; il n'existe pas d'écailles proprement dites, mais la surface de la peau est divisée en une série de compartiments quadrangulaires, d'où le nom de Glyptodermes qui avait été donné à ces animaux par Duméril et Bibron. 
Amphisbaenidés
Amphisbaena

Amphisbaena : A. alba (Amphisbène blanche); 


Blanus 

Blanus : B. cinereus (Blanus cendré);



Autres familles : Anops; Bronia; Leposternon; Cercolophia, etc.
Bipedidés
Bipes (Chirotes)

Bipes : B. tridactylus; B. canaliculatus (Chirote canaliculé ou Bimane annelé); B. biporus.

Trogonophidés
Trogonophis 

Trogonophis : T. Wiegmanni (Trogonophides de Wiegmann).



Autres familles : Diplometopon, Agamodon.
Scincomorpha
(Lézards Scincomorphes)
Scincoïdés
(Scincoïdiens)
Ces reptiles se distinguent facilement des autres Sauriens pleurodontes, en ce que le corps est couvert d'écailles entuilées, à plusieurs pans, disposées en quinconce.

Chez les Chalcidés, qui, par certains points, ressemblent aux Lacertidées, les écailles du corps sont toujours verticillées; il existe souvent, suivant la largeur du tronc, un sillon ou une plicature de la peau entre le ventre et les flancs; la tête est couverte d'écussons ou de plaques polygonales; les dents sont implantées contre le bord interne des os maxillaires.

Scincidés

Ablepharus : Ablepharus pannonicus (Abléphare pannonique). Chalcidés; Scincus : S. officinalis (Scinque des boutiques); Scincella;  Macroscincus (Macroscinques); Plestiodon;



Cordylidés

Cordylus; Platysaurus; Smaug; Ouroborus : O. cataphractus (Zonure; Lézard d'Armardille); Namazonurus; Pseudocordylus; etc.


Gerrhosauridés

Gerrhosaurus; Zonosaurus; Tetradactylus; Tracheloptychus; Angolosaurus; Cordylosaurus.

Lacertoïdés
Chez les Lacertoïdés, la peau est écailleuse et le dessous du ventre est toujours protégé par des plaques constamment plus grandes que celles du dos; le dessus de la tête est couvert de plaques cornées, polygones, symétriques, formant un bouclier régulier.
Lacertidés
(Lézards proprements dits)

Lacertinés
Lacerta : L. viridis (Lézard vert); L. vivipara (Lézard vivipare); L. stirpium (Lézard des souches); L. muralis (Lézard des murailles);L. ocelluta. (Lézard ocellé). -  Acanthodactylus : A. vulgaris (Acanthodactyle vulgaire); Tropodisaura.

Gallotiinés.
Psammodromus : P. hispanicus (Psammodrome hispanique); Gallotia.


Xantusiidés

Xantusiinés : Xantusia; Lepidophyma.

Cricosaurinés : Cricosaura.

Teiioïdés
Gymnophthalmidés

Proctoporus; Alopoglossus; Bachia; Gymnophthalmus; Leposoma; Neusticurus; etc. 


Teiidés

Ameiva : A. undulata ('Améiva vulgaire);

Tupinambis  (Tégus) : T. Merianae (Sauvegarde de Mérian).

Autres genres : Aspidoscelis; Callopistes; Kentropyx; Cnemidophorus, etc.

Anguimorphes
(Varanoïdés)
Les Varanoïdés forment un groupe bien distinct. Chez ces animaux la peau est couverte d'écailles enchâssées, tuberculeuses, saillantes, arrondies, tant sur la tête que sur le dos et sur les flancs. La langue est protractile, charnue, profondément bifurquée; elle rentre dans un fourreau, de telle sorte qu'elle est dite engainante.
Varanidés
(Varans)
Varanus (Monitors) : V. komodoensis (Varan de Komodo; le plus grand saurien actuel); V. niloticus (Varan du Nil); V. bivittatus (Varan à deux bandes); V. albogularis (Varans à gorge blanche) V. arenarius (Varan du désert).
Hélodermidés
Ce sont des sauriens de l'Amérique centrale, le Mexique et de la partie sud des Etats-Unis chez lesquels le corps est couvert de tubercules coniques plus ou moins saillants, disposés par séries transversales, séparés les uns des autres par des scutelles granuleuses; le ventre est protégé par des plaques quadrilatérales un peu plus grandes; il existe des ossifications dermiques. Les dents sont appliquées sur le bord interne des mâchoires. 
Heloderma: H. horridum (Lézard perlé); H. suspectum (Monstre de Gila).
Anguidés
Orvets

Anguis : A. fragilis (Orvet commun ou O. fragile); A. cephallonica (Orvet du Péloponnèse ou O. doré).

Pseudopus : P. apodus (Orvet des Balkans; Pseudope de Pallas); 

Ophisaurus : O. ventralis (Serpent de verre).



Autres genres : Abronia; Anniellinae; Barisia; Celestus; Diploglossus; Elgaria; Gerrhonotus; Mesaspis, etc.
Autres familles : Mosasauriens (famille fossile, Crétacé); Lanthanotidés; Shinisauridés; Xenosauridés.
Geckonoïdes
Ces animaux ont la langue courte, charnue, peu mobile, la peau granuleuse, les dents comprimées, tranchantes, implantées au bord interne des mâchoires, les doigts le plus souvent aplatis en dessous, les vertèbres biconcaves; ces animaux manquent de paupière.
Geckonidés
(Geckos)
Geckominés

Hemidactylus : H. verruculatus (Hémidactyle verruculeux).

Gekko : G. Gecko (Gecko Tokaï); G. auratus (Gecko doré); G. Mammorata (Gecko tacheté); G. vittatus (Gecko rayé); etc.

Autres genres : Gehyra; Cyrtodactylus; Blaesodactylus; Chondrodactylus; Uroplatus; Sphaerodactylus; Coleodactylus; Cyrtopodion; Gonatodes; Hemiphyllodactylus; Nactus; Lepidodactylus; Lygodactylus;  Pachydactylus; Paroedura; Phelsuma; etc.



Autres familles : Diplodactylinae; Eublepharinae; Teratoscincinae; Paragehyra.
Dimbamidés Dibamus; Anelytropsis.
Phyllodactylidés Thecadactylus :  T. facetanus (Thécadactyle des murailles).

Autres genres : Phyllodactylus; Tarentola; Phyllopezus; Asaccus; Homonota; Ptyodactylus; etc. 

Pygopodidés Pygopus : Pygope lépidopore ou Histérope d'Australie.

Autres genres : Delma; Aprasia; Lialis; etc.

Sphénodontes
Bien qu'il ne renferme qu'une seule espèce, ce groupe n'en est pas moins nettement séparé des deux autres par des particularités anatomiques fort importantes, parmi lesquelles nous nous contenterons de mentionner les vertèbres biconcaves, l'ossification complète de l'arcade temporale inférieure, la soudure intime de l'os quadrato-jugal avec les pièces environnantes.
- Hattéries : Sphenodon punctata (Hattérie ponctuée).

Sauriens fossiles

Les Sauriens paraissent être les plus anciens de tous les Reptiles; le Telerpeton que l'on a trouvé dans les terrains paléozoïques appartient à cet ordre.

L'Hattérie ponctué, cet étrange reptile de la Nouvelle- Zélande semble être un animal absolument isolé dans la nature actuelle. A l'époque, triassique, c'est-à-dire la base des terrains mésozoïques, nous trouvons les Rhynchosaures et les Hyperodapedon qui paraissent être très étroitement apparentés à l'Hattérie.

On a trouvé dans les terrains tertiaires  (Cénozoïque) des Reptiles appartenant aux groupes actuels, tels que des Iguaniens, des Agamiens, des Lacertiens, des Varaniens. Il existait dans les anciens âges des Sauriens qui ne peuvent rentrer dans aucun des groupes vivant aujourd'hui et qui appartiennent à des familles nettement définies.

Les Protérosaures forment une famille dont les représentants ont été trouvés dans des couches extrêmement anciennes, les couches permiennes de la Thuringe. Le Saurien de la Thuringe; ou Protérosaure, était un animal arrivant à la taille de  1,8 m à 2,1 m, au cou remarquablement long; la région cervicale étant aussi longue que le tronc; malgré sa longueur, ce cou n'était composé que de huit à neuf vertèbres qui, dès lors, sont remarquablement allongées. La queue est longue, robuste; les membres sont bien développés, comme chez les Varans actuels; les membres antérieurs sont plus courts que les postérieurs et, comme ces derniers, ont cinq doigts. Il existe des côtes abdominales, de même que chez les Crocodiles et que, chez les Plésiosaures. Les dents sont coniques et pointues ; elles paraissent avoir été implantées dans des alvéoles distincts.

Un très singulier reptile trouvé dans la craie d'Angleterre a été décrit par R. Owen sous le nom de Dolichosaure. Ce Reptile a le corps fort grêle et très allongé; les membres sont au nombre de quatre; la tête est petite; le cou est extrêmement long et ne se compose pas de moins de dix-sept vertèbres.

Les Mosasauriens.
Les Sauriens les mieux connus, parmi les types disparus, sont ceux qui ont été trouvés dans les terrains crétacés de l'Europe et de l'Amérique du Nord; ils sont désignés sous le nom de Mosasauridés ou de Pythonomorphiens.

Le plus célèbre de ces animaux est le Saurien trouvé dans les terrains crétacés supérieurs de la montagne Saint-Pierre, à Maestricht; les pièces les plus importantes se trouvent au Muséum d'histoire naturelle de Paris et ont été étudiées par Cuvier.

Le Mosasaure, tel est le nom de ce reptile, était un animal de taille vraiment gigantesque, voisin des Varans. Les mâchoires et le palais étaient armés de fortes dents un peu arquées; la face externe de ces dents est plane, séparée par deux arêtes aiguës de la face interne qui est ronde ou plutôt en demi-cône; ces dents sont chacune implantées dans une alvéole distincte et se soudent à la mâchoire d'une manière très intime; la dent de remplacement naît dans un alvéole particulier qui se forme en même temps qu'elle; elle perce tantôt à côté, tantôt au travers du corps osseux qui porte la dent en place; en se développant, la dent de remplacement fait tomber la dent ancienne et occupe sa place .

Les vertèbres, qui sont nombreuses, ont leur face antérieure concave en avant, fortement convexe en arrière, surtout pour les vertèbres de la partie postérieure du tronc. Les côtes sont très robustes. L'oeil était entouré d'un anneau osseux, assez semblable à ce que nous voyons chez les Tortues de mer et chez certains Oiseaux, tels que l'Aigle.

Les Mosasauriens étaient abondants à l'époque crétacée dans l'Amérique du nord. Les découvertes faites dans cette région montrent que ces animaux étaient des Reptiles marins de grande taille, présentant les caractères généraux des Sauriens, mais dont les membres étaient transformés en rames pour la natation. 

L'os carré s'attachait au crâne par une articulation permettant des mouvements libres;  les côtes s'articulaient par une seule tête avec la colonne vertébrale; il n'y avait pas de sternum. Bien que faisant incontestablement partie de l'ordre des Sauriens, les Mosasauriens présentaient des caractères que nous ne voyons plus aujourd'hui que chez les Tortues, les Crocodiles, les Serpents.

Les Mosasauriens américains étaient des animaux de grande taille, au corps très allongé, à la queue longue et aplatie, à la tête généralement robuste, parfois aplatie en dessus, les yeux étant, dans ce cas, dirigés presque verticalement; les membres étaient petits pour la taille de l'animal; le corps était recouvert de grandes écailles osseuses.

Dans le genre Clidaste la colonne vertébrale était très longue et les vertèbres se réunissaient par des surfaces articulaires supplémentaires, comme chez les Iguanes et chez les Serpents. Les animaux appartenant à ce genre étaient les plus allongés de tous les Mosasauriens; le corps était également fort allongé chez les Platécarpus.

Citons encore le genre Liodon, qui a été également trouvé dans les terrains crétacés d'Europe. (A.E. Brehm).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra,  2012. - Reproduction interdite.