.
-

Révolution. - Au sens propre, il s'agit du mouvement d'un astre autour d'un autre, et l'on précise parfois cela en parlant dans ce cas de révolution sidérale (ou de révolution périodique). Le terme de révolution peut également être appliqué à la durée de cette révolution, c'est-à-dire au  temps qu'un corps célestes emploie à décrire son orbite, en prenant pour référence un quelconque point du ciel supposé fixe. Cette durée, encore appelée période de révolution, est fonction de la distance qui sépare l'astre considéré et celui  autour duquel se fait le mouvement. C'est ce qu'exprime la troisième loi de Kepler*, qui énonce que les carrés des temps T de révolution des planètes sont proportionnels au cube des demi-grand axes ades ellipses que tracent leurs orbites : 

T2 = k.a3, soit   T = k'.a3/2

k (k') = 1, si l'on prend pour unité de temps, l'année et pour unité de distance l'unité astronomique

Dans le cas des objets du Système solaire, le terme de révolution peut aussi avoir une connotation géocentrique. On ne considère plus alors les révolutions des planètes autour Soleil, mais leur mouvement apparent vu depuis la Terre. Ce mouvement apparent, cyclique lui aussi, prend le nom de révolution synodique. Ici encore, on l'appliquera également par extension à une durée : une révolution synodique s'entend alors comme le temps que les planètes, vues de la Terre, emploient  à "retourner au Soleil", c'est-à-dire le temps qui s'écoule entre une conjonction moyenne et Ia suivante. 

Ce temps diffère beaucoup de celui de la révolution sidérale. La relation entre ces deux durées peut s'exprimer par la formule du stroboscope, qui prendra ici le nom d'équation du mouvement synodique

1/S = [1/T - 1/T'], soit S = [(T'.T) / T-T')]

S est la révolution synodique de la planète, et TetT' les révolutions sidérales respectives de ladite planète et de la Terre; les [ signalent une valeur absolue, puisque l'expression qu'ils encadrent peut être positive ou négative selon que l'on considère les planètes supérieures (Mars, Astéroïdes, Jupiter, Saturne, etc.) ou inférieures (Mercure, Vénus), respectivement.

Mercure emploie environ 116 jours a faire sa révolution synodique. Vénus y emploie un an et environ 219 jours; Mars deux ans et environ 59 jours; Jupiter un an et environ 34 jours; Saturne un an et environ 13 jours; la Lune 29 jours 13 heures 44 minutes 3 secondes. Quant à la durée des révolutions sidérales des mêmes planètes, celle de Mercure est d'environ 88 jours; celle de Vénus d'environ 225 jours; celle de Mars d'un an et environ 322 jours; celle de Jupiter de 11 ans et environ 316 jours; celle de Saturne de 29 ans et environ 163 jours; celle de la Lune de 27 jours et environ huit heures.

.


Dictionnaire cosmographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.