.
-

Réaction (mécanique). - L'une des lois fondamentales de la mécanique est le principe de l'égalité entre l'action et la réaction. Ce principe, dû à Newton, peut s'énoncer ainsi : si un point matériel A est sollicité par une force émanant d'un autre point matériel B, réciproquement lepoint B est sollicité par une force égale et contraire émanant de A. Le principe s'étend au cas où un point matériel exerce une certaine pression sur une surface donnée: la surface exerce, de son côté, sur le point une force égale et, opposée d la première, qui s'appelle la réaction de la surface. Quand il n'y a pas de frottement, c.-à-d. quand la surface est infiniment polie, sa réaction est dirigée suivant la normale, et il en est de même, par conséquent, de la pression du point sur la surface. La même chose a lieu quand, au lieu d'une surface, on considère une courbe rigide; mais lors même qu'il s'agit d'une courbe sans frottement, la réaction n'a pas une direction déterminée a priori : on sait seulement que cette direction est comprise dans le plan normal à la courbe. Le principe de Newton s'applique encore au contact de deux corps quelconques : Chacun des corps exerce sur l'autre, au point de contact, nue certaine pression, et ces deux pressions sont égales et directement opposées. L'égalité entre l'action et la réaction a une grande importance dans l'établissement des équations de la dynamique, parce qu'elle montre que, dans un système quelconque, les forces intérieures, c.-à-d. les attractions on répulsions mutuelles des points matériels du système, étant deux à deux égales et opposées, se détruisent mutuellement en projection sur un axe ou dans le calcul des moments par rapport à un axe, ce qui dispense souvent d'en tenir compte.
.


Dictionnaire cosmographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.