.
-

Les Raies
Raia
Les Raies sont un genre de Poissons (Raia) de l'ordre des Chondroptérygiens batoïdes, et de la famille des Rajidae. Les Raies ont le corps rhomboïdal, aplati, très large; la queue est grêle, les pectorales très grandes s'avancent de chaque côté de la tête et se prolongent en arrière jusqu'aux ventrales. Celles-ci sont divisées on deux lobes et très développées, la queue supporte vers son extrémité deux dorsales reculées, la caudale est nulle ou peu développée. Les Raies proprement dites ont le museau complètement libre à son extrémité, non enveloppé par le prolongement des nageoires. Les mâles adultes portent ordinairement une rangée d'aiguillons sur le côté du museau et vers l'angle externe des pectorales; ils ont, en plus, près des nageoires ventrales, des appendices plus ou moins longs, servant à la préhension pendant l'accouplement.

Les raies ont un appareil électrique découvert par Ch. Robin. Cet appareil se montre, quand on sectionne la queue d'une Raie, dans sa seconde partie; situé de chaque côté, il se compose d'un assemblage de disques prismatiques empilés dans le sens longitudinal et séparés les uns des autres par des cloisons. Ces disques forment des colonnettes ou piles placées l'une à côté de l'autre et constituant l'organe, ayant chez l'animal adulte la grosseur du doigt. Le genre Raja comprend environ 40 formes dont 17 se trouvent sur les côtes de France, les autres habitent particulièrement les mers tempérées. Elles se tiennent au fond de l'eau, à demi enfoncées dans le sable. Toutes sont ovipares, les oeufs sont en forme de coussin, de nature cornée, terminés aux quatre angles par une sorte d'appendice long et mince.

Parmi les formes rencontrées le long des côtes de l'Europe, il faut citer la Raie bouclée (Raia clavata); ainsi nommée des boucles plus ou moins nombreuses et plus ou moins développées, situées sur la région antérieure du corps. Chez les mâles, les dents sont situées en séries verticales: sur les rangées internes, elles sont rapprochées les unes des autres et taillées en losanges; sur les rangées internes, elles sont pointues et en forme de crochets; les femelles ont des dents en séries obliques et ressemblant à des têtes de clous carrées. 

Paléontologie.
Les raies proprement dites sont encore peu connues, à l'état fossile, bien qu'on ait indiqué de nombreuses espèces dans le terrain tertiaire, principalement dans la molasse de Baltringen, ces espèces ayant été établies sur des dents ou des boucles dermiques isolées. Le genre Raie remonte à l'époque du turonien, c.-à-d. du crétacé moyen; on en connaît trois espèces de Hakel et de Sahel Alma en Syrie; la Raja similis est de l'éocène supérieur du Hampshire; on ne peut séparer de la Raie bouclée actuelle la R. antiqua des couches pliocènes de Toscane  la Raia clavata a d'ailleurs été trouvée dans les crags du Norfolk et du Suffolk. Larrazet a décrit sous le nom de Dynatobatis des boucles de Raies provenant du terrain tertiaire du Rio Parana Amérique du Sud). Les Acanthobatis, du miocène du Gard et du Wurttemberg ont de hauts tubercules dermiques réunis en plaques; Leidy a désigné sous le nom de Oncobatis des tubercules de forme pentagonale trouvés dans les dépôts pliocènes de l'Idaho. (Rocher / E. S.).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.