.
-

Végétaux > Cormobiontes
Les ptéridophytes
Les ptéridophytes (du grec pteron = aile) sont des végétaux vasculaires dans lesquelles on reconnaît une racine, une tige, des feuilles, ce qui les range dans le phylum des cormobiontes; mais ils ne portent pas de fleurs, et par suite ne peuvent pas se reproduire par des graines. Ce sont des plantes dites cryptogames, et leur reproduction se fait par des spores. A la fin de l'été, on voit apparaître ainsi sur les feuilles de fougère de petites taches brunes, qui sont des amas de petits sacs, ou sporanges, renfermant une poussière brune très fine. Les grains de cette poussière sont les spores, et chaque spore peut reproduire une fougère.

On divise les ptéridophytes en quatre classes  (genres et espèces le plus souvent fossiles) : les fougères déjà citées, les prêles, les lycophytes (Lycopodinées) et les psilophytes :
-

Fougères
(Filicophytes)
Trois sous-classes, quatre ordres :
Eusporangiées
Ophioglossales : Ophioglossacées.
Marattiales : Marattiacées.
Leptosporangiées
Polypodiales : 19 familles (Osmundacées, Polypodiacées, Hymenophyllacées, Gleichniacées, Pteridacées, etc.).
Hydroptéridiées
(fougères aquatiques)
Hydroptéridales : Marsiléacées, Salviniacées, Azollacées.
Prêles
(Arthrophytes)
Un seul ordre vivant : Equisétales (genre unique : Equisetum); plusieurs ordres fossiles : Calmitales, Hyénales, Sphénophyllales, etc.
Lycophytes
Lycopodinées : seulement trois familles vivantes : Lycopodiacées (lycopodium), Sélaginellacées (parfois des lianes), Isoétacees (Isoetes).
Psilotes
(Psilophytes)
Psilophytales, Psilotales. Nombreux fossiles du Dévonien et du Silurien. Un seul genre vivant, Psilotum (3 espèces).

Les fougères sont des plantes vivace (dans les espèces européennes la tige est souterraine, et les feuilles semblent sortir du sol); certaines fougères tropicales ont une tige dont la hauteur atteint 20 mètres. 

Les prêles, très abondantes dans le passé, ne sont plus aujourd'hui représentées que par un seul genre (Equisetum); elles vivent dans les endroits humides; la tige creuse, cannelée, est formée d'un y grand nombre d'articles emboîtés les uns dans les autres. Cette tige est incrustée de silice, ce qui l'a faite traditionnellement employer pour polir le bois. 

Les Lycophytes, eux aussi pour la plupart fossiles, sont réprésentées aujourd'hui par le seul ordre des lycopodinées. Ces plantes ressemblent assez à des mousses, mais qui ont des racines; elles sont de petite taille, la tige est couverte par les feuilles appliquées contre la surface. L'espèce la plus importante, lycopode à massue, croît dans les bois montueux, au milieu des bruyères humides.

Enfin, les psilophytes, posent un problème de classification en ce sens qu'ils sont dépourvus de racines, et sont encore plus proche des mousses que les lycophytes. On justifie cependant leur rangement parmi les ptéridophytes du fait de la présence de structures ligneuses différenciées dans leur tige. Disons donc que ce sont les plus simples des ptéridophytes. Un seul ordre n'est pas fossile, celui des Psilotales.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.