.
-

Proposition disjonctive, proposition composée dont les différentes parties sont unies ou séparées par une disjonctive; ce qui revient à dire, au point de vue logique, que le sujet y est divisé suivant les attributs opposés qui, tout en s'excluant réciproquement, conviennent ou répugnent séparément à ses différentes parties. Ex. : Toute action est bonne ou mauvaise; l'homme n'est ni ange ni bête.

Kant, avec sa phraséologie toujours un peu nébuleuse, exprime la même idée en définissant, dans sa Critique de la raison pure, le jugement disjonctif : 

"celui qui contient le rapport de deux ou plusieurs propositions entre elles, par un rapport d'opposition logique, en tant que la sphère de l'une est exclue par la sphère de l'autre."
Le type de la proposition disjonctive est la division proprement dite. Des propositions et des jugements, ce nom s'étend aux raisonnements; ainsi, on appelle le dilemme' argument ou syllogisme disjonctif, parce qu'il a pour majeure une proposition disjonctive. (La Logique de Port-Royal, 2e partie, ch. IX). (B-E.).
.


Dictionnaire Idées et méthodes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.