.
-

Pôles

La Terre effectue son mouvement de rotation autour d'une droite idéale légèrement inclinée sur le plan de l'orbite, l'axe de la Terre. Les deux points où cet axe rencontre la surface de notre globe sont les pôles de la Terre : pôle nord et pôle Sud. Les autres planètes ont d'ailleurs, de même que la Terre, leurs axes et  leurs pôles.

Si maintenant on prolonge par la pensée jusqu'à la sphère céleste l'axe de la Terre, on a l'axe du monde, et les points on cet axe semble s'appuyer sur  la voûte céleste sont les pôles du monde, ou pôles de l'équateur céleste : pôle boréal dans l'hémisphère boréal, pôle austral dans l'hémisphère austral. Le ciel étoilé paraît tourner autour de ces pôles en sens contraire du mouvement de rotation de la Terre, c.à-d., si l'on regarde, par exemple, le pôle Nord, en sens contraire du mouvement des aiguilles d'une montre, et, chaque nuit, les mêmes étoiles se retrouvent à la même place par rapport à ces pôles. C'est le mouvement diurne.

En réalité, il se produit, par suite du mouvement de précession, un déplacement continu du pôle; mais il est séculaire, c.-à-d. appréciable seulement au bout d'un nombre considérable d'années. Les pôles de l'écliptique sont les extrémités de la perpendiculaire au plan de l'écliptique menée par son centre; ils sont éloignés des pôles de l'équateur d'une quantité égale à l'inclinaison de l'écliptique.

Les pôles de l'horizon sont les extrémités de la perpendiculaire menée au cercle d'horizon par le pied de l'observateur; celui qui est au-dessus de sa tête est le zénith, l'autre, à l'antipode, le nadir.

.


Dictionnaire cosmographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.