.
-

Plantes carnivores (botanique). - Les plantes dites carnivores ou insectivores, sont celles qui peuvent capturer des petits animaux, des insectes : feuilles visqueuses de la grassette (Pinguicula grandiflora); ascidies des sanacenia, des cephalotus, des népenthes; pièges des rossolis (Drosera), et de la dionée attrape-mouche (dionaea muscipula), dans lesquels la capture est déterminée par un déplacement d'organe que provoque le contact de l'animal, etc.
On avait supposé que le liquide sécrété par la plante autour du corps de l'insecte capturé avait peut-être la propriété d'attaquer et de digérer la proie. Ellis (1770), Charles Darwin publièrent d'importants travaux sur ce sujet. Des expériences ont été faites de divers côtés, pour confirmer ou réfuter l'hypothèse de la "carnivorité" des plantes : Russ et Will, Fr. Darwin, etc., ont établi la carnivorité des drosera, qui a été formellement niée par Edouard Morren; quant à la dionée, beaucoup d'expérimentateurs s'accordent à reconnaître qu'elle ne tire aucun bénéfice de ses captures. En réalité, la "consommation" d'animaux par ces plantes se fait en deux temps. Dans un premiers temps, ce sont uniquement des bactéries qui interviennent. Dans un deuxième temps, les matières issues de la décomposition des cadarvres que les bactéries ont opérée sont soumises à l'action d'enzymes sécrétées cette fois par les plantes. Ces dernières, à partir de là, pourront utiliser ces matières pour leur nutrition, sans jamais avoir dévoré qui que ce soit en somme.
.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.