.
-

Pie-mère (anatomie), Pia mater des Latins. - On appelle ainsi la plus intérieure des trois membranes qui revêtent l'axe cérébro-spinal,  (Méninges) et par conséquent, c'est l'enveloppe immédiate de ce système; Elle est constituée par une trame celluleuse dans laquelle rampent un grand nombre de vaisseaux-artériels et veineux. Son étendue est beaucoup plus considérable que celle du feuillet viscéral de l'arachnoïde, ce qui tient à ce que celle-ci passe comme un pont au-dessus de tous les sillons qu'elle rencontre, tandis que la pie-mère se déprime au niveau de chacun d'eux, sans quitter un, seul instant les parties sous-jacentes. Sa surface externe est unie à l'arachnoïde par un tissu cellulaire lâche; sa surface interne, à la substance nerveuse au moyen d'un grand nombre d'artérioles et de veinules. La pie-mère envoie, dans l'intérieur du cerveau, quelques replis particuliers qui sont la toile choroïdienne, les plexus-choroïdes et la membrane qui tapisse les ventricules. Au niveau de l'origine des nerfs, elle se prolonge sur eux et constitue leur névrilème. (F. -N).
.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.