.
-

Péricarpe (botanique), du grec peri, autour, et carpos, fruit. - C'est toute la partie du fruit qui n'appartient pas à la graine et qui enveloppe celle-ci. Ainsi dans la noix (fruit du noyer) le brou et la coquille ou bois qui entourent la graine constituent le péricarpe. Comme dans la feuille dépliée qui forme le carpelle, lequel devient le fruit, on reconnaît trois couches dans le péricarpe. Dans la pomme, par exemple, la peau ou partie extérieure qu'on enlève est l'épicarpe (épi = sur), la chair que l'on mange est le mésocarpe (mésos = qui est au milieu); enfin, les parties cartilagineuses qui enveloppent immédiatement les pépins constituent l'endocarpe (endos = en dedans).

Ces différentes parties sont loin de présenter le même développement dans tous les fruits. Ainsi le péricarpe du baguenaudier a conservé sa ressemblance avec la feuille; il est membraneux; ses parties intérieure et extérieure, et celle qui existe entre les deux, représentent les trois couches énumérées ci-dessus. 

Comme le mésocarpe est presque toujours la chair des fruits, Richard l'a nommé sarcocarpe (sarcos = chair, pulpe), mais ce terme ne peut pas s'appliquer, par conséquent, aux fruits herbacés à cause de son étymologie. Le péricarpe est simple lorsque sa cavité ne se compose que d'une seule loge, comme dans la cerise, la pêche, l'amande. D'autres fois il est partagé en deux, trois, etc., ou un assez grand nombre de loges. Ces séparations portent le nom de cloisons. (G-s.).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.