.
-

Les Pélicans
Le genre Pelecanus
Les Pélicans sont un genre d'Oiseaux  présentant les caractères suivants : bec très long, élargi en avant, voûté, à arête distincte, renflée et crochue à son extrémité, à bords dentelés, droits; la mandibule inférieure, dont les branches sont séparées jusque près de la pointe et flexibles, à l'intervalle rempli par une membrane formant une vaste poche dilatable. Les pieds courts ont les doigts très allongés, tous reliés par une membrane, le pouce dirigé en dehors. Les ailes grandes et larges ont la troisième rémige la plus longue. La queue est courte et arrondie. Le corps est massif, le plumage épais, mais lisse et résistant, les plumes de la poitrine terminées en pointe.
-
Un Pélican blanc américain (Pelecanus erythrorhynchos).
Un Pélican blan américain (Pelecanus erythrorhynchos)

II existe souvent une crête occipitale dirigée en arrière. Le pelage des mâles et des femelles est semblable, mais les jeunes, jusqu'à l'âge de trois ans, ont une livrée bien distincte. Ces grands Oiseaux sont remarquables par le développement de leurs sacs aériens qui sont en rapport avec la cavité des os des membres. Ils habitent les régions chaudes des deux hémisphères, et les espèces ont une distribution géographique très étendue.

Modes de vie.
Les Pélicans ont tous à peu près les mêmes modes de vie. Ils vivent en troupes nombreuses, souvent de plusieurs centaines d'individus, au bord des lacs, des marais, des estuaires et des rivières, recherchant les endroits où l'eau est calme et peu profonde. Ils se nourrissent de poissons, quelquefois de crustacés, et pêchent en nageant, car ils plongent rarement (à l'exception du P. trachyrrhynchus). Toute la bande forme une ligne en demi-cercle, les oiseau se tenant à 1 m les uns des autres, de manière à cerner le poisson sur les bas-fonds où il est facile de s'en emparer, les Pélicans n'ayant qu'à ouvrir leur énorme bec pour que la proie s'y précipite comme dans un filet. 
-

Pélicans blancs américains.
Un groupe de Pélicans blancs américains. Photos : Robert Burton.

La femelle nourrit ses petits en leur dégorgeant le contenu de sa poche qu'elle presse sur sa poitrine : c'est ce qui a donné lieu à la légende du Pélican qui se perce les flancs pour nourrir sa progéniture. Les oeufs, au nombre de deux à trois, sont bleuâtres, incrustés d'une couche calcaire. On trouve souvent à la fois des actifs et des jeunes déjà grands dans un même nid. Malgré sa lourdeur apparente, le Pélican est très agile au vol. : il file en ligne droite, le cou ramené en arrière et le bec rabattu sur le cou. Une troupe de ces grands oiseaux volant en bon ordre présente un spectacle imposant. 

Des débris fossiles bien caractérisés prouvent que ce genre a vécu dans l'Europe centrale à l'époque miocène.

Les espèces de Pélicans.
Le Pélican blanc (Pelecanus onocrotalus) est l'espèce que l'on voit dans le Sud de l'Europe. Les plumes du front s'avancent en pointe sur la base du bec dont la mandibule supérieure est rougeâtre, jaune à la pointe avec une ligne écarlate sur l'arête médiane; l'inférieure est rouge pâle; le tour des yeux et la poche sont d'un jaune de cuir tanné. Le plumage est blanc, teinté de rose, avec le bas du cou jaune et les rémiges noires. A l'époque de la reproduction, les plumes de l'occiput s'allongent en forme de crête. L'adulte atteint 1,60 m de longueur totale. On le rencontre surtout dans le Sud de L'Europe et au Nord de l'Afrique, mais il s'avance jusqu'au Sénégal et au Mozambique; il est accidentel dans le Sud de la France. Une espèce voisine, mais plus petite, (P. minor), pourvue d'une crête en toute saison, habite l'Inde et s'étend jusqu'en Grèce, en Egypte, en Ethiopie et même dans l'Afrique occidentale.

Le Pélican frisé (P. crispus) est une autre espèce qui se montre aussi en Europe : les plumes du front sont coupées carrément à la naissance du bec. Son plumage est blanc, teinté de gris avec les ailes noires : les plumes de la tête, allongées, criniformes, lui forment une large crête. Le bec est d'un gris jaune, et la poche est rouge sang teinté de bleu; les pieds sont noirs. On le trouve dans le Sud de la Russie, en Asie jusqu'en Chine et dans le Nord de l'Afrique. Le P. rufescens habite l'Afrique méridionale, Madagascar et la Malaisie jusqu'aux Philippines. Le Pelecanus trachyrhynchus remplace les espèces précédentes dans l'Amérique septentrionale, où il a la réputation d'être un habile plongeur. Enfin, P. fuscus et P. molinae sont de l'Amérique méridionale. (E. Trouessart).
-

Pélican brun.
Un Pélican brun (Pelecanus occidentalis). Photo :  Dr.Thomas G. Barnes.

Archéologie.
Cet oiseau, d'après les mythes de l'Antiquité, se déchire du bec la poitrine pour nourrir de son sang ses petits lorsqu'il n'a pas réussi à leur procurer leur pâture. Un trait aussi touchant ne pouvait manquer d'inspirer le symbolisme chrétien, et le pélican était le symbole tout désigné du Christ donnant son sang pour le salut du genre humain. II est figuré depuis l'antiquité chrétienne jusqu'à nos jours d'une façon assez uniforme, peu exacte. du reste, au point de vue de l'histoire naturelle, Le pélican, au centre d'un nid, recourbe le cou pour se déchiqueter la poitrine, il en fait couler des gouttes de sang vers lesquelles se précipitent les petits rangés autour de lui. (C. E.).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.