.
-

Pédoncule (botanique), de pes, pedis, pied. - On nomme ainsi en botanique le support de la fleur désigné vulgairement sous le nom de queue de la fleur. Le pédoncule est nu ou accompagné de feuilles florales ou bractées. Il est simple, c'est-à-dire indivisé dans la violette, l'asaret, etc., ou composé comme dans la pomme de terre, le robinier, la campanule, le myosotis, où il prend le nom d'axe et présente des ramifications nommées pédicelles. 

Le pédoncule est uniflore (à une fleur) dans la belladone, le pavot; biflore (à deux fleurs) dans certains géraniums; trifIore (à 3 fleurs) dans le liseron farineux, etc.

Lorsque le pédoncule naît immédiatement de la racine, il porte le nom de hampe. Le spadice n'est aussi qu'un pédoncule portant des fleurs sessiles et entouré d'une spathe. Dans la grande famille des composées le pédoncule s'élargit à son sommet où sont réunies; sur une sorte de plateau, des fleurs sans pédicelle et constituant ainsi le capitule. En ce cas le pédoncule est souvent distingué par le nom de clinanthe

Le pédoncule est plus ou moins long; lorsqu'il manque, la fleur est dite sessile. Il est dit épiphylle, lorsqu'il naît sur une bractée, et qu'il fait, pour ainsi dire, corps avec la nervure médiane de celle-ci, comme dans les tilleuls. Dans d'autres cas le pédoncule est représenté par un rameau aplati, élargi, qui ressemble à une feuille sur laquelle naîtraient les fleurs, comme dans le fragon épineux (petit houx). Dans la noix d'acajou (anacardier) le pédoncule a pris un développement extraordinaire et devient plus gros que le fruit, qu'il supporte. (G-s.).

Pédoncule (anatomie), Pedonculus, diminutif du latin pes, pedis, pied. - Nom donné à certains faisceaux nerveux faisant partie de l'encéphale; ainsi les Pédoncules du cerveau sont deux grosses colonnes blanches, naissant de la  protubérance annulaire, et qui vont s'enfoncer dans le cerveau. Ils sont d'abord cylindriques, puis ils s'élargissent en se portant en avant; ils sont circonscrits et limités en avant pair la commissure optique. On leur a aussi donné les noms de jambes ou de cuisses de la moelle allongée. 

Les Pédoncules du cervelet sont des prolongements qui, partant de la périphérie du cervelet, se portent : les P. antérieurs, vers les ttubercules quadrijumeaux; les P. moyens, vers la protubérance annulaire; les P. intérieurs, vers le bulbe rachidien

Les Pédoncules de la glande pinéale ou conarium sont aussi au nombre de trois paires; les supérieurs se rendent au trigone-cérébral; les moyens et les inférieurs se perdent dans les couches optiques.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.