.
-

Glande parotide (anatomie), du grec para, auprès de, et du génitif ôtos, oreille. - C'est la plus volumineuse des glandes salivaires. Elle occupe toute l'excavation parotidienne, et répond en dehors à la peau; en avant elle embrasse le bord postérieur de la branche montante du maxillaire supérieur; en arrière elle se moule sur le conduit auditif externe et répond en outre à l'apophyse mastoïde du temporal; en dedans elle est en rapport avec l'apophyse styloïde et les muscles qui en naissent; en haut avec l'arcade-zygomatique et l'articulation de la mâchoire; de plus, elle touche à presque tous les vaisseaux et les nerfs de cette région et reçoit des branches artérielles nombreuses de la carotide externe, et des rameaux qui en partent; ses rameaux nerveux viennent du nerf auriculaire antérieur, du facial, etc. 

La Parotide, d'un blanc rougeâtre; d'une consistance ferme, est composée de petites granulations arrondies, distinctes les unes des autres, d'où partent des radicules qui, par leur rapprochement, et leur réunion successive, forment un canal excréteur nommé le canal de Sténon. Celui-ci se dirige d'arrière en avant, horizontalement, sur la face externe du muscle masséter; un peu au-dessous de l'arcade zygomatique; puis il se courbe de dehors en dedans et vient s'ouvrir dans la bouche, vis-à-vis de l'intervalle qui sépare les seconde et troisième molaires supérieures.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.