.
-

Ombilic (anatomie). - L'ombilic ou cicatrice ombilicale n'est autre chose que la cicatrice déprimée de l'orifice par lequel, à la naissance, passait le cordon vasculaire réunissant le foetus au placenta. Le cordon ombilical est constitué par trois vaisseaux sanguins : la veine ombilicale qui se dirige vers le foie, les deux artères ombilicales qui vont se jeter dans les deux hypogastriques et le conduit de l'ouraque, débris allantoïdien situé entre les deux artères et réunissant l'ombilic et le sommet de la vessie. Après la naissance, le cordon lié tombe, les vaisseaux et l'ouraque s'oblitèrent et la peau se ferme par une cicatrice médiane, tantôt surélevée, plus souvent déprimée en infundibulum. Chez l'adulte, l'ombilic situé au-dessus du plan médian du corps présente l'aspect d'un infundibulum à bords plissés.

La peau relativement immobile en ce point, surtout de bas en haut, s'enfonce en doigt de gant, tiraillée qu'elle est par les cordons oblitérés que forment les éléments du cordon. Elle adhère par les bords de l'infundibulum avec les couches profondes qui s'arrêtent à elles, formant un anneau (anneau ombilical) à bords très nets et qui, de la superficie à la profondeur, est constitué par le tissu cellulaire sous-cutané souvent considérablement infiltré de graisse et l'aponévrose entrecroisée de la ligne blanche. Au-dessous on trouve le tissu cellulaire sous-péritonéal et enfin le péritoine viscéral qui vient passer en arrière de l'ombilic en prenant quelques adhérences au pourtour de l'anneau ombilical. (A19).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.