.
-

Les monnaies phéniciennes
On trouve des légendes en langue phénicienne, non seulement sur des monnaies d'argent et de bronze qui proviennent de Tyr, de Sidon, de Béryte, de Laodicée, mais sur les monnaies de Cilicie, de Carthage et des villes de Sicile, de Numidie, et d'Espagne, avec lesquelles les Phéniciens étaient en relations habituelles de négoce. 

Le développement de l'usage de la monnaie, sa généralisation, est surtout due aux nations maritimes; et il paraît que les rois perses ne frappaient guère de monnaies que pour payer leurs mercenaires, et particulièrement les Phéniciens qui leur fournissaient une marine. 

Avant que  Renan rapportât de sa mission en Asie des textes phéniciens, il n'existait dans nos musées d'autre vestige de cette civilisation qui a joué un si grand rôle dans l'Antiquité, que les monnaies phéniciennes. Encore les légendes qu'elles portent sont-elles si imparfaitement déchiffrées, qu'on peut dire que l'écriture des inventeurs de l'écriture est longtemps restée une énigme. (D.).

.


[Histoire culturelle][Biographies][Dico des arts]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.