.
-

Toccata

Toccate, Toccata, n. f. ital. Iittér. : « pièce à toucher ». Les premiers essais de suite instrumentale composés pour le luth, contiennent chez Castelione (1536) une pièce finale appelée, tochata, très courte, en mesure binaire, sorte de postlude de 16 mesures, non dansé, bien qu'il soit joué nel fine del ballo.

On trouve la ticcata chez les organistes et clavecinistes des XVIe et XVIIe s. comme fantaisie, pièce de virtuosité, où ils prodiguent les traits rapides, les gammes, les broderies. Celles d'A. Gabrieli (1593) sont des pièces d'orgue développées, renfermant des traits d'exécution et des fragments fugués; les toccatas de Merulo (1598 et 1604) sont dans le même style que celles d'A. Gabrieli. Mais Praetorius (1619) définit la toccata comme un prélude ou une fantaisie précédant un motet. De fait, on trouve chez Frescobaldi à partir de 1615 des toccatas, de styles très divers, répondant à ces deux caractères.

Le prélude instrumental de l'Orfeo de Monteverdi (1607), qui est une fanfare d'appel, répétée trois fois avant le lever du rideau, est intitulée Toccata. Plus tard, chez Bach, le titre de Toccata ne répond pas à une forme déterminée; il paraît donné arbitrairement. On y remarque cependant une certaine insistance dans l'emploi d'un même dessin. Une toccata de Purcell (1640), ayant été trouvée sans nom d'auteur dans un manuscrit en Allemagne, fut insérée sous le nom de Bach dans un des derniers volumes de l'édition complète.

Il y a 5 toccatas de Bach pour orgue, en mouvements différents, et même détachés, du type allegro, adagio, presto (en forme de sonate), 7 pour le clavecin, dont la principale est celle en fa mineur, majestueusement ornée. Le 1er fugato est joint au mouvement suivant par une mesure que l'on trouve seulement dans l'édition, Peters mais qui est nécessaire pour donner un sens, un ordre, à la composition. Le thème lent en mesure ternaire dont la fugue rappelle le motif a une affinité très proche avec le Crucifixus de la Messe en si mineur

A l'époque moderne, il y a tendance à, employer le titre de toccata pour des morceaux du genre d'un Motu perpetuo, par exemple : Schumann, op. 7, et Henselt, Toccatina. Plus tard, la Toccata de  Widor pour orgue, finale de sa VIIe Symphonie d'orgue, joint ce caractère à celui de haute virtuosité. (M. Brenet).

.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2012. - Reproduction interdite.