.
-

Soprano

Soprano, m. ital. = supérieur. La voix la plus élevée de l'enfant et de la femme. Il ne semble pas qu'elle ait été particulièrement cultivée à l'aigu avant l'époque de l'opéra. Tout au moins les anciennes compositions polyphoniques religieuses ou profanes, jusque vers la fin du XVIe s., ne dépassent-elles pas habituellement le  mi et le fa, ce qui les rendait d'ailleurs accessibles à des sopranistes hommes; très rarement y trouve-t-on des notes plus élevées, sol, et au plus la. Mais, dans les soli, il est possible que l'on ait transposé en conséquence les pièces à exécuter lorsqu'on disposait de voix très élevées. 

Avec le XVIIe s., la culture de la voix de soprano se développe sous l'influence de l'école vénitienne. Non seulement les soli, mais les choeurs gagnent peu à peu en hauteur; plus tard, chez Bach, les parties de soprano des choeurs sont plus élevées qu'elles ne l'étaient dans les choeurs anciens, et ce maître, pour les soli, charge de préférence le soprano des airs brillants, rapides, animés.

La voix de soprano la plus élevée dont il ait jamais été fait mention fut celle de la cantatrice Lucrezia Agniari, à laquelle Mozart en 1770, entendit exécuter aisément de longs trilles et roulades montant jusqu'à l'ut situé deux octaves au-dessus du la du diapason. On attribue généralement à la voix moyenne de soprano l'étendue :

.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.