.
-

Romance

Romance, n. f. - La romance du Moyen âge, antérieure, assure-t-on, aux premiers trouvères, est une chanson en plusieurs couplets de 3, 4 ou 5 vers, suivis d'un court refrain. Le nom et la forme reparaissent dans la 2e moitié du XVIIIe s. La célèbre romance de J.-J. Rousseau, Je l'ai planté, je l'ai vu naître, qui parut, après sa mort, dans le recueil Les Consolations des misères de ma vie (1781), se compose, pour le texte, de 4 couplets de 4 vers octosyllabiques, et, pour la musique de 8 mesures qui se réduisent à 4 + 4, ou deux reprises ne différant que par les 2 dernières mesures :
Martini (Schwartzendorf) passe pour avoir le premier en France écrit des romances détachées avec accompagnement de piano : jusque-là on se contentait d'une basse chiffrée. Il est l'auteur de la charmante et célèbre romance Plaisir d'amour. La période révolutionnaire vit éclore quantité de romances sentimentales et larmoyantes, ex., L'Orphelin adopté par sa nourrice, de Méhul (1795). Sous l'Empire, vers 1810, Mme de Chastenay constatait une prédilection singulière pour les romances de chevalerie
« il n'était question dans toutes que des vieux châteaux de nos pères, que de preux, que de paladins, même de rosaires et de croix.»
Depuis la fin du XVIIIe s., beaucoup de romances instrumentales ont paru, soit transcriptions ou variations de pièces chantées, soit écrites dans le même esprit : Haydn, symphonie dite La Reine de France; la romance formant le morceau est un arrangement de romance vocale française; Mozart, Concerto pour piano et violon en ré mineur; Beethoven, Romance pour violon et orchestre en fa; Mendelssohn, ses Romances sans paroles, pour piano, etc. (Michel Brenet).
.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.