.
-

La  Périchole. - Opérette en deux actes, paroles de Henri Meilhac et Ludovic Halévy, musique d'Offenbach (Variétés, 1868). La Périchole, chanteuse des rues à Lima, est la fiancée du chanteur Piquillo. Lasse de la misère, elle accepte les brillantes propositions du vice-roi, avec l'intention formelle, d'ailleurs, de ne rien lui accorder. Mais l'usage du pays veut que la favorite du prince soit mariée. Piquillo, parfaitement ivre, est fait marquis, duc, et il épouse sa fiancée sans la reconnaître. Quand il apprend la vérité, il se révolte et on l'envoie au cachot. La Périchole s'évade avec lui et le vice-roi pardonne.

Les auteurs du livret y ont semé à pleines mains leur esprit habituel et ils savent mettre, même dans la folie, un grain d'observation fort piquante. La partition d'Offenbach compte parmi ses meilleures. Outre la complainte burlesque dont le refrain est resté célèbre : Il grandira. car il est Espagnol, il faut rappeler, au premier acte, la lettre de la chanteuse à son amant; et, au second, la chanson de la Périchole : Je suis un peu grise, son duo avec Piquillo, le choeur des demoiselles d'honneur et la légende des amoureux : C'est au Pérou.

.


Dictionnaire Musiques et danses
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.