.
-

Gong

Gong, n. m. - Instrument de percussion d'origine asiatique. C'est un disque de bronze, d'un diamètre souvent considérable, dont les bords sont relevés, et que l'on tient suspendu pour le faire retentir en le frappant d'une mailloche, recouverte de feutre ou de liège. Sert de signal ou d'instrument de percussion. 

Le gong a été employé dans l'orchestre occidental pour sa sonorité profonde et métallique, qui produit un effet mélodramatique. Gossec, s'en est servi dans sa Musique funèbre à la mémoire de Mirabeau, Cherubini, dans son Requiem. Steibelt l'a introduit au théâtre dans son Roméo et Juliette (1793). 

La belle sonorité des gongs chinois est due à leur alliage et à leur trempe, dont le secret n'a été découvert en Occident que tardivement par le chimiste Darcet. Cet alliage comprend quatre-vingts parties de cuivre pour vingt-d'étain. La trempe est à l'eau froide.

Le gong était autrefois appelé aussi tam-tam, terme aujourd'hui employé pour désigner un tambourin africain.

.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.