.
-

Les Dragons de Villars. - Opéra-comique en trois actes, paroles de Cormon et Lockroy, musique d'Aimé Maillart, représenté au Théâtre-Lyrique, le 19 septembre1856, et repris plus tard à l'Opéra-Comique. 

Rose Friquet, jeune fille que ses manières bizarres ont rendue en objet d'aversion, cache un excellent coeur sous ces dehors singuliers. Grâce à elle de malheureux proscrits peuvent sortir d'une caverne des Cévennes, où ils se sont réfugiés, et gagner la Savoie. Elle sait préserver à temps le fermier Thibaud d'une infortune conjugale; enfin, elle inspire un amour sincère au jeune villageois Sylvain, qui l'épouse. 

Avec sa musique tantôt souriante et gaie, tantôt tendre, expressive et même dramatique, toujours heureusement et abondamment inspirée, elle reste le meilleur ouvrage d'Aimé Maillart et le titre le plus sérieux à sa juste renommée. Plusieurs morceaux de la partition sont devenus populaires, entre autres, la romance : Ne parle pas!; la prière : Soutien de l'innocent; le joli air de Rose Friquet : Espoir charmant; le duo : Quelle folie!; les couplets de la Cloche.

.


Dictionnaire Musiques et danses
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.