.
-

Coup

Coup, n. m. Choc rapide. - Coup d'archet. Mouvement de l'archet, dont la longueur est réglée selon les exigences de la phrase musicale. On distingue trois sortes principales de coup d'archet : le lié, que Habeneck appelait suivi, et Vieuxtemps, traîné, qui sert à l'exécution des suites de notes liées sous un signe de « coulé  »; le grand détaché, qui donne un coup de tout l'archet par chaque note, en mouvement rapide; le détaché bref, qui se fait de la pointe, avec arrêt entre chaque note et par lequel on produit les sons piqués. 
Coup de baguette. - Mise en vibration de la peau du tambour et des instruments similaires par le choc des baguettes. Les diverses manières de faire succéder les coups et alterner le jeu des deux mains se nommaient, au XVIIe s., le « bâton rond  », chaque main frappant un coup l'une après l'autre, le « bâton rompu », chaque main frappant deux coups; et le « bâton mêlé », l'exécutant battant alternativement un et deux coups de chaque main. 

De nos jours, la notation des batteries de tambour représente. chaque coup de baguette par une note, et les différents procédés d'exécution sont appelés roulement, fla et ra

Coup de cloche. - Mise en vibration de la cloche par le choc du battant. L'action de procéder lentement, à petits coups, en ne frappant qu'un côté de la cloche, est dite copter ou tinter. Chaque son de la cloche est appelé coup : on dit « les douze coups de midi  », etc. Dans l'usage liturgique, la première volée annonçant l'office est appelée « le premier coup  » de la messe, des vêpres, etc. 
Coup de glotte.  - Attaque brusque du son, dans le chant, produite par le choc de l'air, expulsé des poumons, contre les cordes vocales tendues. Garcia enseignait à ses élèves à pratiquer le coup de glotte sur la voyelle a, « comme si l'on opérait une rupture  », en retenant l'air et le chassant « par un coup sec et vigoureux ». 
Coup de langue. - Procédé d'exécution permettant d'obtenir sur la flûte, la trompette, le clairon, etc., la répercussion rapide d'un même son. Sans changer la position des, lèvres, la langue, faisant office de soupape, interrompt et rétablit par une sorte de claquement le passage de l'air. Le double et le triple coup de langue sont pratiqués dans les sonneries militaires.
.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.