.
-

Contredanse

Contredanse (de l'anglais country-dance, danse de campagne), sorte de danse à 8, à 12, à 15 personnes ou plus, dans laquelle les danseurs sont divisés par couples, placés en face les uns des autres, et exécutent, par moitié, des pas et des figures que leurs vis-à-vis répètent aussitôt après. C'est ce qu'on nomme aujourd'hui quadrille, parce que les danseurs se rangent en carré.
-
Watteau : le contredanse.
La Contredanse, par Watteau, 1710.

Les diverses figures que forment les danseurs s'appellent pantalon, été, trénitz, pastourelle, chassé-croisé, galop. Les airs de musique destinés à cette danse sont d'un mouvement plus ou moins animé, à deux temps ou à six-huit; la mélodie doit en être coupée de 8 en 8 mesures, avec reprises et retour au sujet. 

On dit que la contredanse, originaire de la Normandie, fut portée en Angleterre sous les successeurs de Guillaume le Conquérant, qu'elle se répandit ensuite et fit fortune en Hollande, en Allemagne et en Italie. Oubliée en France pendant plusieurs siècles, elle y reparut en 1745 dans le ballet des Fêtes de Polymnie par Rameau, et son succès fut tel, qu'on l'introduisit dans tous les ballets et divertissements. 

Grâce sans doute à son exécution facile et à ce qu'elle occupe beaucoup de monde à la rois, elle fut accueillie dans toutes les réunions de danse, depuis les salons jusqu'aux bals populaires et champêtres du XIXe siècle, où elle céda progressivement la place à la valse et surtout à la polka et à la mazurka. (B.).

.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.