.
-

Concertina

Concertina, instrument de musique, du genre de l'accordéon et du mélodium. C'est une espèce de petite boîte élastique qu'on tient horizontalement entre les deux mains. On le joue au moyen de boutons qu'on presse avec l'extrémité des doigts, et qui, soulevant une soupape, font passer sur des lames ou anches de cuivre la colonne d'air fournie par un soufflet placé entre les deux côtés de la boîte, côtés formés par deux tablettes qui portent au dehors le clavier de boutons et à l'intérieur les lames vibrantes. Le concertina qui parut à l'Exposition universelle de Paris, en 1855, était d'origine anglaise. Il a des sons à la fois mordants et doux, qui portent assez loin malgré leur faiblesse, et qui se marient aisément avec la harpe et le piano.

Il forme une famille d'instruments, puisqu'il y a le concertina-basse, l'alto et le soprano. Le soprano est à peu près le seul employé son étendue est de 3 octaves et une quarte, à partir du sol de la 4e corde du violon ; deux gammes chromatiques la composent, dont l'une représente les notes de la tablette gauche, et l'autre celles de la tablette droite. On a eu la bizarre idée d'établir, dans les trois premières octaves, des intervalles enharmoniques, au lieu d'accorder l'instrument d'après la loi du tempérament, ce qui ne lui permet pas de jouer avec d'autres instruments à sons fixes. Le concertina allemand ne contient pas ces intervalles enharmoniques, et sa gamme descend dans le grave au do et au si bémol. (B.).

.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.