.
-

Castrats

Castrats, chanteurs eunuques qui ont et conservent toute leur vie la voix de soprano. La beauté de leur voix était telle, qu'en Italie on appelait un castrat musico, c.-à-d. le musicien, le chanteur par excellence. Communs surtout en Italie, la vogue des castrats date du XVIe siècle; cependant Théodore Balsamone, canoniste italien, dit qu'il y'en avait déjà au XIIe siècle, et même on lit dans Socrate (VI, 7) et dans Sozomène (VIII, 8) que l'empereur Auguste avait un eunuque, nommé Brisus, chargé d'instruire les chanteurs des hymnes

On sait qu'un castrat grec, nommé Manuel, alla, en 1136, organiser une école de chant à Smolensk. Un oratorien, Girolamo Rosini, de Pérouse, qui entra à la chapelle pontificale en 1601, paraît avoir été le premier castrat italien de quelque notoriété; c'était l'Espagne qui avait jusque-là fourni la plupart des chanteurs de ce genre. Les voix de castrats produisaient un tel effet dans la musique sacrée, qu'on ne tarda pas à les employer dans les théâtres, où l'admission des femmes sur la scène était défendue alors. 

Parmi les plus fameux castrats figurent Balthazar Ferri, Caffarelli, Senesino, Pacchiarotti, Farinelli, Bernacchi, Pasi, Minelli, Conti dit Gizziello, Paul Niccolini, Crescentini et Veluti. (B.).

.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.