.
-

Cantus

Cantus, n. m. lat., =  chant. - La partie la plus élevée d'une composition à plusieurs voix. Synonyme, en ce sens, de canto, dessus et superius
Cantus coronatus, genre de mélodie ornée, et de rythme libre, appelé aussi cantinella coronata, en usage dès le XIIe s., que J. de Grocheo (XIVe s.) déclare se nommer aussi conductus et dont il donne une description analogue à celle du sirventés.
Cantus firmus, ital. canto fermo, thème liturgique ou profane choisi pour base d'une composition polyphonique. Toutes les messes des contrepointistes du XVe et du XVIe s. sont construites sur un cantus firmus que le musicien divise, développe et renouvelle par des modifications rythmiques, mais dont il maintient la formule mélodique. L'Ave verum de Josquin Després (mort en 1521) donne l'exemple d'un cantus firmus grégorien presque littéralement traduit en notation mesurée, et son Stabat mater, celui d'un cantus firmus profane traité par augmentation et qui s'étend en longues notes sous la composition tout entière.
.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.