.
-

Altération

Altération, n. f. - Changement apporté à un son ou à un accord par l'introduction d'accidents qui ont pour effet de hausser ou de baisser d'un ou de deux demi-tons la note qu'ils affectent. On appelle altérations constitutives celles qui résultent de la transposition d'une tonalité sur un autre degré et qui, étant fixées par l'armure de la clef, restent valables jusqu'à indication contraire, et altérations accidentelles celles qui résultent d'une modulation passagère. Il est d'usage de noter par des dièses les altérations ascendantes et par des bémols les altérations descendantes; mais on déroge à cette habitude pour conformer la notation au sens tonal de la mélodie ou des accords sur Iesquels elle s'appuie.
Dans la notation proportionnelle des XIVe-XVe s., on nomme altération la modification passagère du rythme, commandée par les circonstances de la notation. La règle en est que, sous le régime de la prolation majeure, où la semi-brève se divise en trois minimes, si deux notes de même valeur se suivent, la seconde doit être prolongée de moitié. (Michel Brenet).
.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.